Reportage 

L’exercice de la fonction d’officier d’état civil en Haïti est consacré par la loi du 20 août 1974. L’article 1erde cette loi a créée, dans le cadre du ministère de la Justice, un organisme dénommé : « Service d’Inspection et de Contrôle de l’état civil». Son article 17 réglementant la profession d'officier d'état civil décide d’établir dans chaque quartier et commune un officier de l'état civil qui placera son bureau au cœur de cette communauté. Salarié de l'État et émargeant du budget du ministère de la Justice, l'Officier d'état civil est tenu de résider au lieu désigné de sa commission sous peine d'être considéré comme démissionnaire. Il est compétent pour recevoir tous les actes d’état civil, notamment de naissance, de mariage, de divorce, de décès, de reconnaissance et d'adoption ainsi que toutes modifications ou rectifications y relatives ordonnées par décision de justice. Tout cela, en référence à la loi du 20 août 1974, au code civil haïtien et au décret du 12 mai 1995 sur la régularisation de l’état civil.