Enquête

Vers juillet 2018, Haïti connaît une crise sociopolitique sans précédent marquée par l'enfermement récursif de la population dans les foyers. Le pays lock se manifeste par des grèves, des manifestations spontanées, parfois violentes et la paralysie totale des activités dans la région de Port-au-Prince en particulier. Ces moments de révolte augmentent l'insécurité, la faim, l'inflation, accélèrent la dévaluation de la monnaie locale et rendent difficile l'accès à des éléments de base comme la santé ou l'eau potable.