« Oui, comme nous avions des centaines de milliers de doses de vaccins qui arrivent à expiration en novembre prochain (le 6 novembre) et au rythme de notre campagne, il n’y avait aucune possibilité de pouvoir les injecter avant cette date »,a souligné cette source au sein du Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) en Haïti.

« Une bonne quantité a donc été offerte à un pays qui a accepté l’offre », a-t-elle poursuivie. Une autre source au sein du ministère souligne que ces vaccins ont laissé Haïti, il y a au moins une semaine.

Cette initiative entre dans le cadre du mécanisme COVAX. Un procédé tenant compte du “doses sharing“ qui renvoie au partage de doses de vaccins entre pays, si l’un d’entre eux a un surplus de doses qu’il n’est pas sûr de pouvoir utiliser avant leur date d’expiration.

Ainsi, les autorités sanitaires en accord avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui gère le mécanisme COVAX et le pays donateur (dans notre cas les États Unis) identifient un pays qui pourrait en bénéficier pour son programme de vaccination anti COVID avant le délai d’expiration.

Haïti attend d’autres vaccins ..

« Nous attendons d’autres vaccins avec une date d’expiration plus lointaine pour assurer la disponibilité de la deuxième dose à celles et ceux qui continuent de recevoir leurs premières doses »,a fait savoir le directeur général du ministère de la Santé, Lauré Adrien contacté par Enquet’Action.

Ceci dit la vaccination continue et on encourage la population à aller se faire vacciner, conseille le responsable affirmant que son ministère travaille sur l’augmentation du nombre de points de vaccination et la sensibilisation de la population. 

« Les gestes barrières doivent être respectés »,rappelle M. Adrien, affirmant que les individus de plus de 18 ans et ne présentant pas une contrindication médicale absolue sont encouragés à se faire vacciner.

« On assiste à une remontée des cas et on a observé ces derniers jours des décès liés au COVID »,se plaint M. Adrien. Il rappelle que même si le vaccin n’empêche pas d’attraper la maladie, il protège contre les formes graves et réduit de beaucoup les risques d’en mourir.

Le vaccin face aux refus des Haitiens.nes

A quatre semaines de l’expiration des vaccins anti-Covid, Haïti est parvenu à vacciner complètement 25 545 Haïtiens. A noter que 62 588 ont pris la 1ère dose du vaccin Moderna et 341 ont eu la dose unique du vaccin Johnson.

Au moins, 128 sites de vaccination Covid-19 sont disponibles dans les 10 départements du pays, a annoncé, ce 11 octobre, le ministère de la Santé sur son compte Facebook.

Au 4 octobre 2021, 124 036 tests ont été réalisés par les autorités sanitaires. 22 526 cas sont confirmés, 641 décès enregistrés, 4 011 hospitalisés et 19 902  cas récupérés pour un taux de létalité de 2.58%. 

Sur une population d’environ 11 millions d’habitants.es, le Gouvernement compte vacciner 20%. A date, moins de 1% de la population est vaccinée. 

Le 14 juillet 2021, Haïti a reçu 500 mille doses de vaccins Covid-19 donnés par les Etats-Unis par le biais du mécanisme Covax.