L’installation du hougan Prospère Louidor a eu lieu lors d’une cérémonie tenue à Lakou Kay Gran Gitonn dans la commune de l’Arcahaie (département de l’Ouest), le 16 juin dernier, en présence de plusieurs dizaines de vodouisants et vodouisantes qui ont fait le déplacement. « La famille du grand servitorat, les membres du grand servitorat du KNVA, le 20 et 21 mai, d’après la charte du KNVA m’ont acclamé pour jouer le rôle de Ati national provisoire avec la mission de rassembler tous les fils et filles du vodou qu’importe l’endroit où ils se retrouvent sur la terre », a-t-il déclaré dans son discours qui a duré quelques minutes. 

« J’ai la responsabilité de rallier à la Confédération toute personne qui pour une raison ou une autre a quitté l’institution, toutes les autres organisations qui ne faisaient pas encore partie de la grande famille et toutes les personnes qui partagent la même croyance que nous afin de pouvoir avancer ensemble sur le chemin tracé par nos ancêtres (…) », a-t-il ajouté au cours de son intervention faite en créole. 

Le nouvel Ati provisoire dit avoir la responsabilité d’organiser des élections pour élire un nouvel Ati, comme le stipule la charte du KNVA. « Tous les fils de la nation ont intérêt à mettre de côté tout ce qui nous empêche d’avancer ensemble », a souligné le nouvel Ati qui plaide pour la paix et l’union au sein de la communauté vodou, seule voie permettant de prendre ensemble le chemin du progrès. « An nou mete men pou sove kominote Vodou an. Viv Ayiti. Viv Vodou òganize an. Ayibobo, Ayibobo, Ayibobo ! », termine Prospère Louidor qui assure que ses parents l’ont élevé dans un ‘’lakou’’ vodou. 

« Toute ma famille est adepte du vodou. Je suis né dans une cour de vodou », a déclaré l’homme dans la soixante. Il confie que les loas l’ont choisi à l’âge de 20 ans. C’est depuis lors qu’il sert la communauté vaudou comme hougan. Il devient Ati, 40 années après qu’il aé à servir les loas. Prospère Louidor est né dans une localité appelée La Chicotte, 1re section communale de Petite rivière de l’Artibonite. Il est le fils de deux paysans. Son père est le premier hougan de la zone. Il fait partie de la promotion de hougans sacrés prêtres par l’Ati Max Beauvoir. 

Le vodou divisé en mille morceaux ? 

Carl Henry Desmornes, patron de Ayibobo FM, qui nous a confirmé la nouvelle de la nomination du nouvel Ati, refuse de parler de division dans le secteur. « J’étais arrivé à un moment où je leur disais que c’était plus possible pour moi de continuer. C’est ainsi qu’ils ont pris la décision de faire ce qu’ils ont fait », affirme-t-il. De Max à Prospère, le vodou a déjà connu pas moins de six chefs spirituels nommés ou élus. 

« Il n’y a pas eu d’élections. C’était quelque chose d’assez urgent. Nous sommes séparés. Moi et KNVA nous sommes séparés. Carl Henry Desmornes ne fait plus partie de Knva », a lancé Carl Henry Desmornes, l’ex-Ati, contacté par Enquet’Action. Le hougan Carl-Henry Desmornes a été intronisé le 14 août 2019 au Parc Historique de la Canne à sucre. 

Depuis le décès du premier Ati national, Max Beauvoir, le vaudou est en proie à une division inédite. Le hougan, Augustin Saint-Clou, a été proclamé ‘’Roi de la communauté du Vodou’’ par l’organisation vodouisante Demanbre, le 28 avril 2016. Cette nomination a eu lieu peu de jours avant l’intronisation du nouvel Ati national, Joseph Fritzner Coma, prévue pour avril 2016, plaçant à la tête du secteur deux personnalités. 

En février 2019, Joseph Fritzner Comas a été destitué par le KNVA qui s’est fendu d’un communiqué dans lequel il évoque un cas de « violation du règlement intérieur de la confédération » par le concerné. Le serviteur aux affaires religieuses, le hougan Ismaite André a été chargé d’assurer la fonction par intérim suivant la résolution pour une période de 90 jours en attendant l’élection d’un nouvel Ati. 

Élu le 10 décembre 2015 pour remplacer Max Beauvoir, décédé en septembre 2015, le nouvel Ati Alcémat Zamor a rendu l’âme dans un hôpital de la capitale le 30 décembre dans la matinée après avoir été hospitalisé à la suite d’un terrible accident de circulation. 

Augustin Saint-Clou n’assume pas ? 

En septembre 2015, quelques semaines après la mort du chef suprême du Vaudou, Max Gesner Beauvoir, Augustin Saint-Clou a été nommé Ati national provisoire avec la mission d’organiser des élections dans 90 jours. Le 2 juin 2022, une branche du secteur aurait fait choix du ‘’Roi’’ Augustin Saint- Clou comme nouvel Ati national alors que le lendemain, Prospère Louidor a été choisi par KNVA comme Ati national a.i.  

Contacté par Enquet’Action, le roi refuse de réagir sur cette nomination. « Aucune explication », soutient-il, ajoutant qu’il ne veut pas encore se prononcer sur le sujet. « Mwen pa nèg ki pale nenpòt kòman. M pa nèg ki di nenpòt pawòl ak bouch mwen. Se lanati k ap pale », a-t-il lancé. « N ap travay pou byennèt vodou an antanke Wa Vodou an. M ap kontinye rasanble vodou an. M vle vodou an fon sèl pou pa gen chirepit. M pa vle pwononse sou sa yo menm. Se dèyè do lanati m ye, m pa vle pran devan l. Vo mye m kanpe dèyè do lanati ». 

Selon une source proche du KNVA, au sein de chaque regroupement du vodou, il peut y avoir un roi. Pour elle, Augustin Saint-Clou est un roi au sein de l’organisation ‘’Wayòm Vodou Dayiti’’. « Nou pa ka anpeche moun Wa », confie-t-elle.