Récit des évènements

C’était le 17 mars 2021, les policiers faisant partie du groupe Fantom 509 ont investi les rues pour exiger la libération de leurs confrères et de meilleures conditions de travail. Ce jour-là, pas moins de deux policiers ont été libérés de force par les Fantom 509 après avoir parcouru plusieurs zones de la région de Port-au-Prince. Et le photographe Dieu-Nalio Chéry les suivait pas à pas. Sur la route de l’Aéroport, arrivés devant le local du concessionnaire automobile Nissan, ils ont tiré plusieurs coups de feu. Ensuite, ils ont investi l’espace. « C’est alors que j’ai essayé de capturer des images. Et des policiers de Fantom 509, m’ont pointé dessus. Et m’ont dit – vous n’entendez pas qu’on vous dit de ne pas prendre des photos ici? Je leur réponds: aucun problème, je ne vais pas prendre des photos », dit-il, tout en observant ce qui se passe à l’intérieur. Par la suite, ils se rendent dans la compagnie Auto Plaza où l’on vend des motocyclettes. Dès lors, le photographe dit avoir rebroussé chemin.