Sur les réseaux sociaux comme dans les journaux, on ne cesse de représenter Haïti sous son plus mauvais jour. Kidnapping, chômage, assassinat, insécurité alimentaire, insécurité, indifférence des autorités… Ces expressions ne cessent de revenir dans toutes les conversations. Il est donc primordial que le pays soit vu autrement et représenté d’une manière beaucoup plus juste et attrayante. La libre circulation des idées doit être encouragée, surtout du côté des femmes qui ont si peu l’occasion de s’exprimer. 

C’est dans ce contexte que l’association féministe Mus’Elles organise un concours avec l'objectif d’être un espace d’expression et de production des femmes dans un pays où l’écriture féminine n’est pas mise en valeur ni trop rendue publique. Jeanne-Elsa Chéry, fondatrice de Mus’Elles et instigatrice du concours, voit cette activité comme un moyen de « mettre le projecteur sur ce que traverse Haïti en ce moment à travers un langage accessible, différent et captivant ». 

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du projet « Elles racontent Haïti » lancé en mars 2022. Il a pour but de valoriser le travail artistique, littéraire et photographique des femmes haïtiennes prêtes à présenter leur pays sous un autre jour. Ainsi, le concours de textes littéraires est le premier d’une longue série d’activités qui prendront fin au mois d’août prochain. À la fin du mois de mai, la seconde activité inscrite au programme verra le jour au sein même de l’université Paris 8 Vincennes Saint-Denis. 

Elle consistera en l’exposition des textes gagnants du concours accompagnés d’une dizaine de photographies faites par des femmes et peignant la réalité haïtienne. S’étendant sur plusieurs jours, cet évènement sera le centre d’une série de débats rythmée par des performances artistiques. Pour clôturer le projet, les partenaires publieront dans un ouvrage les textes lauréats ainsi que certaines photos triées sur le volet lors de l’exposition.

S’adressant à un large public, ce projet est une énième preuve de la volonté de Mus’Elles de promouvoir et de valoriser le travail des femmes haïtiennes. Cette association socioculturelle à but non lucratif est un espace où tolérance, équité de genre, et respect des droits humains sont toujours au rendez-vous. Depuis 2018, le site officiel de cette structure (www.muselles.org) propose un contenu essentiellement basé sur des productions et des réalisations féminines. 

Mus'Elles donne ainsi de la visibilité aux jeunes prodiges haïtiennes voulant marquer leur génération et susceptibles d’inciter d’autres femmes à emboîter le pas. 


Boris Edska Bordenave