« Ce n’est pas le premier, encore moins le deuxième… Et certainement pas le dernier. Un champion reste un champion. Mon entourage est fait de champions.nes. Team EA, team champions.nes est l’un de nos slogans phares à Enquet'Action ». C’est en tout cas les premières réactions du lauréat de la neuvième édition du prix Philippe Chaffanjon du reportage multimédia, Milo Milfort. « Je ne suis pas qu’un champion. Je suis aussi ‘’un winner maker’’. J’ai construit des champions.nes et je vais continuer à le faire », jubile-t-il, fièrement. 

Milo Milfort a consenti pas mal d’efforts pour atteindre le paroxysme du journalisme. Pour lui, chaque concours est un nouveau défi. Dans ses travaux, il fait de la rigueur journalistique son cheval de bataille. « Ce nouveau prix est le fruit du travail bien fait. Et surtout, du travail fait dans la douleur. Car, à plusieurs reprises, j’ai failli abandonner. Ainsi, ce prix, c’est la récompense de sacrifices impensables et inimaginables », martèle le champion, visiblement ému. 

Piégés par la peur … 

Ce n’est pas la première participation de Milo Milfort à ce concours. Ses précédentes participations au Prix Philippe Chaffanjon se révélaient malheureusement vaines. « Ce prix symbolise, pour moi, la persévérance après pas moins de trois participations sans succès », lâche-t-il. 

Enlèvement en Haïti : piégés par la peur  Par : Milo Milfort 

Depuis décembre 2019, les Haïtiens sont témoins et victimes d’une augmentation vertigineuse des enlèvements. Incontrôlable depuis janvier 2020, c’est Covid-19 qui a ralenti son rythme de croisière en mars, jusqu’à la réouverture du pays en juin. L’expansion de ce phénomène jusqu’à présent est sans précédent. La panique est collective, car n’importe qui peut être enlevé n’importe où. Qu’est-ce que cela fait de vivre dans un état de peur permanent ? 

Un extrait de la louable enquête, forgée sur la plume du journaliste d’investigation Milo Milfort à lire ici : http://kidnapping-violence-haiti.enquetaction.com/fr/  

Cette enquête a été réalisée pour le compte de Enquet’Action et Connestas, avec le soutien de l’International Center for Journalists (ICFJ) dans le cadre de l’Initiative for Investigative Journalism of the Americas. Également, rédigée sous la supervision de Maria Camila Hernandez Alonso, journaliste colombienne. 

Un journaliste multiprimé

Né à Port-au-Prince en 1987, Milo Milfort est spécialiste en Management des Médias, consultant en Médias et Communication et journaliste d’investigation avec plus d’une dizaine d’années d’expérience à son actif. Il a publié dans les prestigieux médias du pays, mais aussi fait des piges pour différents et importants médias internationaux. Il a étudié la Communication sociale et l'administration publique à l’Université d’État d’Haïti. Il est aussi détenteur d’un Master en Management international des Médias à l’École Supérieure de Journalisme (ESJ) de Lille. Il a étudié la photographie à CEPEC et est membre fondateur du collectif de photojournalistes K2D.

Par son sens de créativité et dans le but d’améliorer la production du journalisme haïtien, M. Milfort a intelligemment mis sur pied un journal d’information et d’investigation en ligne Enquet’Action. Tant en Haïti qu’à l’échelle internationale, Milo Milfort jouit d’une grande notoriété en tant que journaliste. Il est correspondant permanent de l’agence espagnole de nouvelles EFE en Haïti et de Noticias SIN, un média dominicain. De 2011 à date, il a gagné plus d’une douzaine de prix, bourses, reconnaissances et distinctions internationales et nationales dont le Prix francophone de l’Innovation dans les médias en 2019. 

Coup de projecteur sur ses reportages aux précédentes éditions

2021- « Bat Tènèb », une puissante arme politique dans les revendications populaires en Haïti Par Milo MILFORT et Dougenie Michelle Archille 

Dans les luttes revendicatives menées pour l’amélioration des conditions de vie ou contre la mauvaise gestion de la chose publique, le peuple haïtien, pour se faire entendre, a souvent recours à plusieurs formes de protestation : grèves, marches, blocages des rues, dechoukay, rouleau compresseur s’apparentant au « lave lè an » d’aujourd’hui, « jounen blanch », manifestations de rues et le « Bat Tenèb ». Dénommé ‘‘concert de casseroles’’ ou ‘‘casserolade’’ en français et ‘‘cacerolazo’’ en espagnol, le Bat Tenèb se diffère de toutes les autres pratiques précitées de par son essence et son origine. Il demeure un rituel subversif à multiples facettes dont bon nombre de jeunes et moins jeunes haitiens.nes ignorent la véritable importance. 

https://www.enquetaction.com/articles/bat-teneb-une-puissante-arme-politique-dans-les-revendications-populaires-en-haiti 

2020 – Sòspwa, la fierté du mâle haïtien en flacon Par : Milo MILFORT et Pierre Michel JEAN 

Il n’y a pas de « sex-shops » formels à Port-au-Prince, mais si tel était le cas il aurait été parmi les produits les plus vendus. Au nombre des produits utilisés par les Haïtiens pour doper la durée au cours de l’acte sexuel, le Sòspwa se retrouve tout en haut du tableau. Depuis plus d’une décennie, ce produit dont la recette est totalement méconnue des utilisateurs reste populaire auprès des jeunes et moins jeunes. Devant sa grande popularité, devant les louanges que n’ont cessé de chanter ces adeptes, nous avons décidé de mener l’enquête et faire la lumière sur ce produit dont la fabrication s’opère en marge de toutes conventions. 

https://www.enquetaction.com/articles/sospwa-la-fierte-du-male-haitien-en-flacon-2  

2019 – Haïti : Le prix du feu ! Par : Milo MILFORT et Pierre Michel JEAN 

Les incendies ont toujours dominé l’histoire d’Haïti, terrassant les villes à plusieurs reprises. Mais depuis plus d’une trentaine d’années, leurs cibles privilégiées sont les marchés. Pour en connaitre le véritable coût, il faut additionner l’incurie de l’État, les crises politiques mais aussi la faiblesse des institutions dans la gestion du principal ennemi du feu : l’eau. Cette formule macabre a dressé un cycle qui fait qu’à chaque incendie, on attend patiemment le prochain.

https://www.enquetaction.com/haiti-le-prix-du-feu