C’est une visite express, au pas de course. Une dizaine de journalistes invités pour l’occasion suivent difficilement le rythme. Le Premier Ministre Joseph Jouthe qui a fait le déplacement spécialement. Discrète, la ministre de le Santé Publique et de la Population, Marie Greta Roy Clément, compte parmi les autres cadres accompagnant le chef de l’exécutif. Ils inspectent l’aéroport international – en rénovation depuis 4 ans – et plus particulièrement les points de contrôle sanitaire pour les passagers arrivant de tous les coins du monde. Haïti s’ouvre et cette visite médiatisée vise à rassurer la population après les annonces d’assouplissement de l’état d’urgence sanitaire du Président Jovenel Moise. Cependant, alors que la Floride n’en finit pas de compter ses cas de contamination, la reprise des vols commerciaux n’est pas vu d’un bon œil par tous.

Dans son allocution, le premier ministre Joseph Jouthe se veut pédagogue. Il parle de sa rencontre avec les compagnies aériennes, « les grandes victimes de la pandémie Covid-19 », selon lui, ainsi que des nouvelles mesures à adopter en vue de la reprise. Il évoque des initiatives pour rassurer les citoyens haïtiens : « On ne va plus retenir les passeports des gens qui rentrent au pays. Cela a causé un petit problème ». Joseph Jouthe demande à la population de continuer à suivre les mesures barrières : « Il ne faut pas tenter le diable », martèle le chef de l’exécutif.  Des travaux d’aménagement ont été entrepris dans le principal aéroport du pays. « Les personnes venant des pays où l’incidence de la maladie est importante, vont devoir apporter un test de Covid-19 négatif », finit par dire la Ministre de la Santé, Marie Gréta Roy Clément, à la suite du premier Ministre en parlant des mesures sanitaires spécifiques aux voyageurs.