Enquête 

Les temps changent mais le Champ de mars, la principale place publique de Port-au-Prince, reste le théâtre choquant des pratiques sociales les plus hardis. Cet endroit où liberté et libertinage se confondent. Sur le tableau, des jeunes filles, des hommes âgés, de la bière, de la musique, des joints de toutes sortes. Les misères du quotidien à la capitale d’Haïti semblent s’arrêter quelques temps. Les trajets qui passent par le Champ de mars se font rares ce lundi après-midi. La nuit n’est pas loin de tomber. Cependant, pour les amants de la bière et de la cigarette, le rendez-vous est le même. Autour de ces nombreuses petites tables aux nappes à carreaux ou à fleurs qui regorgent la place des artistes, l’actualité se débat non sans bruit entre deux gorgées et quelques taffes de cigarettes.