La crise multidimensionnelle qui sévit dans le pays ne laisse pas indifférente la chanteuse Vanessa Jeudi. Via « Limyè », sorti en octobre 2021, l’ancienne étudiante de l’École Nationale des Arts (ÉNARTS), se propose de conscientiser ses compatriotes. La quête de la lumière est à prioriser dans cette perspective. « Cela va nous permettre de réfléchir et de réaliser que si nous n’essayons pas de nous reconnecter avec nous-mêmes, si nous ne nous mettons pas à la recherche de cette lumière dont nous nous sommes égarés, il se pourrait que l’on s’égare à jamais de nous-mêmes », croit-elle. 

Vanessa invite la lumière à parler, à intervenir. Elle la considère comme le dernier espoir du peuple haïtien. À la question de savoir ce que représente la lumière, la chanteuse parle d’une énergie personnalisée. « Nous avons la lumière en nous. Chacun de nous peut être une lumière pour quelqu’un d’autre. Cette lumière peut représenter un ami qui nous tient par la main au milieu de ces ténèbres ou encore une épaule sur laquelle on peut s’appuyer », explique l’autrice du single.