Qué hay detrás de una caja bonita

En la mayoría de los países de América Latina se libra en la actualidad una batalla tenaz e inclaudicable sostenida por la sociedad civil y profesionales de la salud que luchan por obtener leyes de etiquetado frontal, límites a las publicidades e impuestos que aumenten el precio de esos comestibles artificialmente baratos.

Arrêtez de dire qu’il y a un problème à Martissant. C’est faux.

Il n’y a pas de ''problème Martissant''. Employer un tel euphémisme revient à voiler l’ampleur des atrocités. La région est en état de siège depuis juin 2021. Elle est depuis des années l’un des nombreux terrains d’un conflit civil. Un conflit aussi complexe qu’immonde. C’est une sale guerre, voilà.

Si l’Histoire grimace, c’est qu’il y a deux ou trois choses qui clochent

Détail intéressant, Léon Charles, personnage qui concentre un faisceau de doutes depuis l’évènement du 7 juillet, assurait aussi à l’époque la fonction de chef de la police. Il avait pour mission d’intégrer des mercenaires dans la police, soutenaient certain.e.s. Il recherchait les chefs de gangs, disait-il. Mais Tupac, sans que l’on sache comment, avait réussi à passer entre les mailles pour part

On va tous mourir, portés par le doux son des violons

Ce discours politique de Martine Moïse, à la fois populiste et fumeux, rappelle un Titid au plus haut de sa forme, quand il utilisait les codes du daki, sa langue tournée sept fois, pour jouer sur les cordes sensibles des émotions socialisées. Même en gardant tout le respect pour la douleur de madame de Moïse, on est en droit de trouver cela abject et indécent.

«On nous ment !» ou les bénéfices rocambolesques du doute

La foi en la parole politicienne et médiatique ne cesse de s’effriter. Au point de se réduire, sans excès métaphorique, à une peau de chagrin. On nous ment !Telle est la devise du monde globalisé de ce début de XXIe siècle. Haïti n’est pas un cas à part.

La communauté internationale n’a jamais abandonné Haïti, et c’est bien là le problème

À peine indépendante, la jeune nation a eu les puissances de l’Ouest aux basques. Campagne de dénigrement, et même déni de l’héroïsme des combattant.e.s de Vertières. Pour comprendre cet acharnement hallucinant, il suffit de lire les réponses délicieuses de Jean Louis de Vastey, le secrétaire d’Henri Christophe, à la France. Puis arrivèrent une dette colossale, un harcèlement culturel et idéologiq

Haïti: Nous sommes Jovenel, tous de bons petits soldats. Entendez le bruit de nos bottes !

On se demande souvent en Haïti, pourquoi le pouvoir attire tant. Qu’est-ce qui motive les appelé.e.s à répondre ? Question surprenante dans une société gangrenée par l’autoritarisme, qui modèle de bons petits soldats à la pelle, avant de broyer le reste.

Gangs: Non, les médias français ne dépeignent pas la réalité

Les politiques continuent de s’affronter par groupes armés interposés. Mais cette semaine, ce sont les reportages de chaînes de télévision françaises, en particulier celui de M6, qui ont engendré deux camps. Ces sujets, comme on les appelle dans le jargon du métier, arrivent à la suite de l’enlèvement de deux religieux français par le gang 400 Mawozo.

Vous recherchez l’info documentée et de qualité? Faites confiance à Enquet’Action. Abonnez-vous !

Manifeste pour la promotion d’un journalisme d’intérêt humain et de qualité, cet éditorial veut aussi encourager la ré/éducation du public afin de voir les médias et l’information autrement. Déconcertant de voir que des médias connus pour leurs intox supplantent de loin en termes de followers – des médias priorisant le professionnalisme et l’info vérifiée.

Vous aimez Enquet’Action? Prouvez-le !

Faire un don ou s’abonner, c’est contribuer à garder en vie un média de qualité, priorisant les droits humains, les minorités et les voix des laissés pour compte.

Les nouveaux rois haïtiens

Plus de 800 mille dollars ont été versés par an à des lobbyistes américains, selon le Miami Herald. Des Amis précieux valent plus que l’existence des patient.e.s dans nos hôpitaux. C’est dire à quel point la démence est capable de s'infiltrer par les frontières.

Qui se soucie aujourd’hui des disparu.e.s ?

La machine judiciaire qui crachotait d’inquiétantes fumées noires s’est arrêtée. Grève, protestation de magistrats, bras de fer politique. La police qui n’a jamais réussi à obtenir la confiance de la population s’est repliée dans la colère et le découragement.

Haiti: La valse en eau profonde de nos grands danseurs

Le champ est libre parce qu’il n’y a aucune idée pour faire obstacle. Les batailles sans socle idéologique sont des empoignades salutaires pour les guerriers et guerrières en mal d’action. Au mieux. Au pire, c’est le chaos, la boucherie. Qui aujourd’hui pense demain ? Quel sage réfléchit face à l’ignorance et au doute ?

Dictature, massacre, kidnapping … les bras croisés face à la gangrène

La posture neutre rebute autant qu’elle effraie. À l’heure où le régime de facto concocte une Constitution liberticide, se soulever paraît la chose la plus saine à faire. Rester neutre serait se montrer complice.

Haïti : Fiction de la surveillance, limites électorales de la prison

La traque de prisonniers est devenue une fiction médiatique. On est loin des Andy Dufresne et des Michael Scofield. Pourtant à chaque évasion, une narration rocambolesque est servie depuis le sommet de l’Etat.

Etat d’urgence ou comment déceler la rage chez les personnes saines

Dans la foulée, le président dont le mandat est arrivé à terme a décrété l’Etat d’urgence. La narration s’est dotée d’un cadre illégal. Le scénario se profile horrifiant et terrible.

L’autotomie haïtienne et quelques petits riens

La culture politique haïtienne, empreinte d’auto-décapitation et d’élans ignifuges, date de l’aube 1804. Mais à force de séparations pour préserver l’essentiel, est-il encore possible de proclamer, sans aucun doute, que ce qui reste est encore sain ? C’est peut-être la question au cœur de la crise actuelle.

Haïti, un pays en guerre contre les femmes

Le capitalisme patriarcal le sait: la méthode fleurs, chocolat et bâillon ne suffit pas pour alimenter son entreprise de soumission. Dans certains moments, ses contradictions font germer sa démence. Il devient fou et dézingue sans merci les corps.

Edito : Se réinventer ou disparaître ? Enquet’Action se réinvente et passe au payant

Le choix de ce nouveau modèle économique requiert des explications au public qui nous lisait gratuitement, mais aussi et surtout, qui risquait de nous voir cesser de paraître dans l’indifférence totale faute de moyens de pouvoir continuer d’exister. Motif expliquant qu’il fait l’objet de notre premier éditorial. Votre journal en ligne fait le choix du payant pour entériner son statut de média indé

Contra la caridad de las marcas

Las corporaciones son influyentes y carismáticas. Coca-Cola es encuentro; Nestlé, cuidado, y Kellog’s, vitalidad. Las marcas nos acompañan más que como metáforas, como encarnaciones. Desde el primer segundo de esta era COVID-19, los departamentos de marketing y responsabilidad social corporativa – que usualmente comparten oficina y personal – empezaron a trabajar para que sus marcas, ese alguien,

Haïti: Nous sommes Jovenel, tous de bons petits soldats. Entendez le bruit de nos bottes !

On se demande souvent en Haïti, pourquoi le pouvoir attire tant. Qu’est-ce qui motive les appelé.e.s à répondre ? Question surprenante dans une société gangrenée par l’autoritarisme, qui modèle de bons petits soldats à la pelle, avant de broyer le reste.

Gangs: Non, les médias français ne dépeignent pas la réalité

Les politiques continuent de s’affronter par groupes armés interposés. Mais cette semaine, ce sont les reportages de chaînes de télévision françaises, en particulier celui de M6, qui ont engendré deux camps. Ces sujets, comme on les appelle dans le jargon du métier, arrivent à la suite de l’enlèvement de deux religieux français par le gang 400 Mawozo.

Vous recherchez l’info documentée et de qualité? Faites confiance à Enquet’Action. Abonnez-vous !

Manifeste pour la promotion d’un journalisme d’intérêt humain et de qualité, cet éditorial veut aussi encourager la ré/éducation du public afin de voir les médias et l’information autrement. Déconcertant de voir que des médias connus pour leurs intox supplantent de loin en termes de followers – des médias priorisant le professionnalisme et l’info vérifiée.

Vous aimez Enquet’Action? Prouvez-le !

Faire un don ou s’abonner, c’est contribuer à garder en vie un média de qualité, priorisant les droits humains, les minorités et les voix des laissés pour compte.

Les nouveaux rois haïtiens

Plus de 800 mille dollars ont été versés par an à des lobbyistes américains, selon le Miami Herald. Des Amis précieux valent plus que l’existence des patient.e.s dans nos hôpitaux. C’est dire à quel point la démence est capable de s'infiltrer par les frontières.

Qui se soucie aujourd’hui des disparu.e.s ?

La machine judiciaire qui crachotait d’inquiétantes fumées noires s’est arrêtée. Grève, protestation de magistrats, bras de fer politique. La police qui n’a jamais réussi à obtenir la confiance de la population s’est repliée dans la colère et le découragement.

Haiti: La valse en eau profonde de nos grands danseurs

Le champ est libre parce qu’il n’y a aucune idée pour faire obstacle. Les batailles sans socle idéologique sont des empoignades salutaires pour les guerriers et guerrières en mal d’action. Au mieux. Au pire, c’est le chaos, la boucherie. Qui aujourd’hui pense demain ? Quel sage réfléchit face à l’ignorance et au doute ?

Dictature, massacre, kidnapping … les bras croisés face à la gangrène

La posture neutre rebute autant qu’elle effraie. À l’heure où le régime de facto concocte une Constitution liberticide, se soulever paraît la chose la plus saine à faire. Rester neutre serait se montrer complice.

Haïti : Fiction de la surveillance, limites électorales de la prison

La traque de prisonniers est devenue une fiction médiatique. On est loin des Andy Dufresne et des Michael Scofield. Pourtant à chaque évasion, une narration rocambolesque est servie depuis le sommet de l’Etat.

Etat d’urgence ou comment déceler la rage chez les personnes saines

Dans la foulée, le président dont le mandat est arrivé à terme a décrété l’Etat d’urgence. La narration s’est dotée d’un cadre illégal. Le scénario se profile horrifiant et terrible.

L’autotomie haïtienne et quelques petits riens

La culture politique haïtienne, empreinte d’auto-décapitation et d’élans ignifuges, date de l’aube 1804. Mais à force de séparations pour préserver l’essentiel, est-il encore possible de proclamer, sans aucun doute, que ce qui reste est encore sain ? C’est peut-être la question au cœur de la crise actuelle.

Haïti, un pays en guerre contre les femmes

Le capitalisme patriarcal le sait: la méthode fleurs, chocolat et bâillon ne suffit pas pour alimenter son entreprise de soumission. Dans certains moments, ses contradictions font germer sa démence. Il devient fou et dézingue sans merci les corps.

Edito : Se réinventer ou disparaître ? Enquet’Action se réinvente et passe au payant

Le choix de ce nouveau modèle économique requiert des explications au public qui nous lisait gratuitement, mais aussi et surtout, qui risquait de nous voir cesser de paraître dans l’indifférence totale faute de moyens de pouvoir continuer d’exister. Motif expliquant qu’il fait l’objet de notre premier éditorial. Votre journal en ligne fait le choix du payant pour entériner son statut de média indé

Contra la caridad de las marcas

Las corporaciones son influyentes y carismáticas. Coca-Cola es encuentro; Nestlé, cuidado, y Kellog’s, vitalidad. Las marcas nos acompañan más que como metáforas, como encarnaciones. Desde el primer segundo de esta era COVID-19, los departamentos de marketing y responsabilidad social corporativa – que usualmente comparten oficina y personal – empezaron a trabajar para que sus marcas, ese alguien,