Les écoles sur tout le territoire haïtien ont rouvert leurs portes lundi dernier pour la première fois depuis cinq mois. Les élèves des classes d’examens d’établissements publics et privés regagnent leurs pupitres pour les deux prochains mois en plein cœur de l’été. Deux cas testés positifs à la Covid-19 en mars avaient contraint le gouvernement, en raison du risque sanitaire, à décréter l’état d’urgence sanitaire entrainant l’arrêt des activités scolaires. En octobre dernier, l’année académique 2019-2020 avait déjà été rognée en raison des mouvements de contestations parfois violentes et le blocage systématique des routes et de certains quartiers. N’ayant finalement débuté qu’en janvier, l’école accuse un nouveau coup avec ces 5 derniers mois de confinement sanitaire. D’abord ouvertes exclusivement aux élèves présentant les examens officiels, les classes finiront par accueillir tous les niveaux, exceptés le préscolaire, dès le lundi 17 août 2020. Les autorités entendent soumettre la réouverture à un protocole sanitaire bien élaboré que chaque école, en fonction de ses moyens tentera de suivre tant bien que mal. Par Georges Harry Rouzier/K2D
En pleine progression de la pandémie Covid-19 dans le pays, fin mai- début juin, certains élèves – dont Émile Wistenley habitant la commune de Delmas – ont continué à suivre les cours dispensés sur la messagerie WhatsApp. C’est l’une des stratégies d’enseignement adoptées par de nombreux professeurs durant la fermeture des écoles.
Intervention de responsables d’écoles privées au CIPC (Centre d’informations permanentes sur le Coronavirus) mis sur pied par le Gouvernement. Lors d’une conférence de presse tenue le 5 août au CIPC, des responsables d’établissement se sont plaint de l’absence de service de base – comme l’eau dans les écoles. Cette conférence a surtout montré la disparité qui existe entre les écoles. Certaines écoles comme Catts Pressoir, par l'intermédiaire de son Directeur Guy Etienne se dit ne pas être concernée par le réouverture des classes pour ce mois d'août car l'école a pu boucler tout le programme de l'année, alors que la Sœur directrice du collège St François d’Assise supplie les politiques de donner une chance aux élèves d’aller le plus loin possible dans le programme.
Distribution des salles en deux vacations avant la réouverture. Quelques jours avant la reprise officielle, un responsable du Lycée National de Pétion-Ville enchaine les nouveaux aménagements.
Affiche de la nouvelle distribution des classes au Lycée de Pétion-Ville. Dans les lycées haïtiens (écoles publiques), généralement les élèves sont entassés à 40 voire 70 dans la salle de classe contrairement aux normes éducatives. Ainsi en vue de respecter la distanciation sociale, le Lycée National de Pétion-Ville dispense la formation présentielle par vacation rotative.
Désinfection des salles de l'école Méthodiste de Frère en prélude à la reprise des cours. Préconisé par le ministère de l’Éducation, ceci est un luxe que ne peut se permettre une bonne majorité des écoles du pays qui fonctionnent dans la précarité la plus totale.
Reprises des cours selon la nouvelle configuration à l’école Méthodiste de Frères. Les cours se font ici en respectant la distanciation sociale et le port obligatoire du masque.
Un parent venu recueillir des informations sur la reprise des cours pour l’année académique 2020-2021. Il est accueilli ici par le directeur Jean Marc Charles du lycée de Pétion-Ville. L’année scolaire 2019-2020 est perturbée dans son entièreté. Alors que certaines écoles ont rouvert leurs portes d’autres prennent leurs vacances et donnent rendez-vous l’année prochaine. Ici, le parent est perturbé par tout ce chamboulement et la manque de communication.
Test d’un système de lavage des mains à détection magnétique au Centre d’Etudes Secondaires confectionné par des anciens élèves. Ce système à détection magnétique système est privilégié par le directeur Robert Lemaine qui souhaite éviter les contacts et un meilleur contrôle du niveau de la réserve d’eau.
Des élèves du Lycée de Pétion-Ville regardent une affiche ministérielle rappelant les mesures barrières à suivre pour endiguer la propagation de la maladie. Le protocole sanitaire du Ministère de l’Éducation Nationale préconise la sensibilisation des élèves sur la pandémie.
Au Lycée National de Pétion-Ville, un élève de la classe de philo se lave les mains. L’installation de points d’eau pour le lavage des mains fait partie des mesures imposées par le protocole sanitaire adopté par le Ministère de l'Éducation.
Distribution de masques le lundi 10 août 2020 au Lycée National de Pétion-Ville. Le port du masque est préconisé par les autorités éducatives dans le cadre de la réouverture des écoles en pleine période pandémique.
Lors de la reprise des cours le lundi 10 août, les élèves s’enquièrent des nouveaux aménagements en vue de finaliser l’année scolaire 2019-2020 et d’empêcher la propagation de la pandémie.
Au Lycée National de Pétion-Ville, l’infirmerie est réaménagée en vue d’accueillir les élèves qui pourraient présenter les premiers signes de contamination à la Covid-19. L’écrasante majorité des institutions scolaires haïtiennes n’ont pas cette structure de premier soin.