top of page

387 aléas naturels et catastrophes ont fait 30 mille 704 morts dans le monde en 2022

Pas moins de 387 aléas naturels et catastrophes survenus dans le monde en 2022, ont causé la perte de 30 mille 704 vies. Ce qui affecte 185 millions de personnes, révèle le dernier bilan de Emergency Events Database (EM-DAT). La base de données fait état des pertes économiques élevées à environ 223,8 milliards de dollars.


CP: RODRIGO ARANGUA / AFP


Les vagues de chaleur ont causé plus de 16 mille décès en Europe, tandis que les sécheresses ont touché 88,9 millions de personnes en Afrique. L’ouragan Ian a causé à lui seul des dégâts d’une valeur de 100 milliards de dollars dans les Amériques. L’impact humain et économique des catastrophes a été relativement plus élevé en Afrique, avec 16,4 % de cas de décès contre 3,8 % au cours des deux décennies précédentes. Il a été relativement plus faible en Asie, bien que cette région ait connu certaines des catastrophes les plus destructrices en 2022.


Les 387 événements catastrophiques de 2022 ont légèrement dépassé la moyenne de 2002 à 2021 (370). En 2022, le nombre total de décès, soit 30 mille 704, était trois fois plus élevé qu’en 2021, mais inférieur à la moyenne de 2002-2021 où il y a eu 60 mille 955 de décès. Cette dernière moyenne étant influencée par quelques mégacatastrophes, comme le tremblement de terre de 2010 en Haïti où 222 mille 570 décès ont eu lieu.


Pour une comparaison plus utile, le bilan de 2022 est presque deux fois plus élevé que la médiane de 2002-2021 de 16 mille 11 décès.


L’impact des vagues de chaleur sur les personnes âgées est une statistique de plus en plus documentée et reflétée dans les chiffres de l’EM-DAT. Ainsi, la surmortalité liée aux vagues de chaleur en Europe, avec une estimation provisoire de 16 mille 305 décès, a représenté plus de la moitié du nombre total de décès en 2022. L’Europe, à elle seule, a connu au moins cinq vagues de chaleur record en 2022, avec des températures estivales atteignant 47 °C.


La famine provoquée par la sécheresse en Ouganda a causé 2 mille 465 décès, ce qui en fait la deuxième catastrophe la plus meurtrière en 2022 après les vagues de chaleur européennes. En outre, les sécheresses ont touché 88,9 millions de personnes dans six pays africains (République démocratique du Congo, Éthiopie, Nigeria, Soudan, Niger et Burkina Faso) en 2022. Des épisodes de sécheresses notables ont également eu lieu en Chine (où 6,1 millions de personnes ont été touchées, pour un coût de 7,6 milliards de dollars), aux États-Unis (22 milliards de dollars) et au Brésil (4 milliards de dollars).


Les inondations de juin-septembre au Pakistan ont touché 33 millions de personnes, causant 1 739 décès et des dommages économiques d’une valeur de 15 milliards de dollars. Les inondations dues à la mousson ont également frappé l’Inde (2 mille 35 morts, 4,2 milliards de dollars), le Bangladesh (7,2 millions de personnes touchées) et la Chine (5 milliards de dollars). Au Nigeria, les inondations ont causé 603 décès et entraîné un coût économique de 4,2 milliards de dollars, tandis qu’en Afrique du Sud, 544 personnes ont perdu la vie à cause des inondations. Les inondations de février au Brésil ont tué 272 personnes, et les inondations dans l’est de l’Australie en février et mars ont coûté 6,6 milliards de dollars.


L’année écoulée (2022) a été marquée par trois tempêtes majeures, dont deux aux Philippines : la tempête tropicale Megi en avril (346 morts) et la tempête tropicale Nalgae en octobre (3,3 millions de personnes touchées). L’ouragan Ian a frappé les États-Unis, causant des dégâts d’une valeur de 100 milliards de dollars, ce qui en fait la catastrophe la plus coûteuse de 2022.


En ce qui concerne les tremblements de terre, trois événements se sont distingués en 2022, deux d’entre eux se classant parmi les dix catastrophes les plus meurtrières : le tremblement de terre dans le sud-est de l’Afghanistan en juin (1 036 morts) et le tremblement de terre en Indonésie en novembre (334 morts). Enfin, le tremblement de terre de Fukushima en 2022 a provoqué des dégâts d’un montant de 8,8 milliards de dollars, ce qui en fait l’événement ayant le quatrième impact économique le plus important.


Ce projet de contenus a eu le support de l’IFDD/OIF.

Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

À la une

bottom of page