top of page

Haïti: Célébration de la journée mondiale de la santé autour du thème « la santé pour tous »

La journée mondiale de la santé a été célébrée par le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP), ce vendredi 14 avril 2023 à Port-au-Prince sous le thème « la santé pour tous » lors d’une cérémonie organisée en présence, entre autres, du Premier ministre Dr Ariel Henry, du ministre de la Santé Dr Alex Larsen et du représentant de l’OPS/OMS en Haïti, Dre Maureen Birmingham.


CP:Lesly Dorcin



Dans son discours de circonstance, le Premier ministre de facto Dr Ariel Henry assure que sa présence se veut être un signal de l’engagement politique de son gouvernement à mettre en application les principales résolutions prises par l’ONU ou l’OMS relatives à la santé. « Afin de parvenir à la santé pour tous, la politique et la paix sociale représentent plus que jamais des déterminants majeurs sur lesquels nous devons agir », laisse croire M. Henry se montrant conscient des multiples défis que les prestataires de soins confrontent pour contribuer au bien-être du peuple haïtien.


Soulignant l’importance de l’accès aux soins de santé adéquate pour tous malgré les faibles moyens économiques et la situation sociopolitique [difficile] auquel le pays fait face depuis plusieurs années, M. Henry invite les organisations de la société civile à faire de la santé pour tous, une de leurs priorités. « Il est donc important de réitérer aujourd’hui l’importance de la solidarité comme base de notre système sanitaire et à œuvrer de telle sorte que l’exclusion n’y est plus encore de place », a-t-il déclaré.


Il rappelle que la santé est au cœur du développement durable et les 17 objectifs composant l’agenda de 2030 pour le développement durable sont interconnectés et ne peuvent être réalisés séparément. Ainsi, plaide-t-il pour une action collective à tous les niveaux afin de lutter contre les inégalités et les discriminations en vue d’éviter de ne laisser personne de côté en promouvant le bien-être pour tous.


« On ne peut pas parler de santé pour tous sans la paix. Cela requiert en effet que la justice, le pardon, le sens profond du respect de l’autre, la solidarité, la fraternité valent dans nos familles, dans nos quartiers, dans nos institutions et nos communautés », avance le chef du Gouvernement qui croit qu’au-delà des interventions techniques, la santé est intersectorielle et multidimensionnelle et en étroite relation avec la lutte contre la pauvreté, l’éducation de qualité, le changement climatique, la protection de l’environnement et les droits humains.


De son côté, le représentant de l’OPS/OMS, Dr Maureen Birmingham a voulu rendre hommage aux professionnels.lles de santé haïtiens victimes de l’insécurité qui bat son plein dans le pays, notamment ceux et celles qui ont perdu leur vie — qui ont été blessés.e.s ou qui ont perdu un proche. Lors de son discours, il a fait savoir que la santé pour tous est un outil qui peut encourager les nations à renforcer leur système de santé primaire.


Quant au ministre de la Santé, Dr Alex Larsen, il convie les prestataires de soin à la réflexion et à l’action pour promouvoir la santé pour tous. « En Haïti, malgré nos difficultés, nous cheminons peu à peu vers la couverture sanitaire universelle en gardant à l’esprit que cet idéal ne peut être atteint que si l’on place l’homme et la santé au cœur de toutes les politiques », ose-t-il fait savoir.


À en croire le responsable, 122 sections communales du pays sont dépourvues d’infrastructures sanitaires, il rappelle que c’est seulement 4 % du budget national qui est alloué à la santé. Il profite de l’occasion pour exprimer son admiration pour le personnel de santé faisant preuve de courage et d’abnégation pour apporter leur soutien aux personnes nécessiteuses de soin sanitaire.


Celui qui gère le ministère de la Santé publique et de la population se dit conscient qu’il y a beaucoup d’efforts à faire pour garantir les soins de santé équitable aux citoyens. « Il est long le chemin qui doit nous mener à cette couverture sanitaire universelle si ardemment désirée. Je crois fermement que nous y parviendrons grâce à une bonne coordination de nos efforts conjugués et à des suivis rigoureux des grandes orientations du ministère de la Santé publique », conclut-il.


Fabiola FANFAN


Ce projet de contenus a eu le support de l’IFDD/OIF.

Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

À la une

bottom of page