top of page

Haïti, parmi les 10 pays les plus dangereux pour les travailleurs humanitaires

Haïti suivi de l’Ukraine ont rejoint le groupe des pays où le nombre d’incidents contre les travailleurs humanitaires est le plus élevé. C’est ce que révèle le dernier rapport sur la sécurité des travailleurs humanitaires dans le monde publié fin juillet dernier.


Ce document souligne que 439 travailleurs humanitaires ont été victimes de violence en 2022 dont 115 ont été tués, 139 blessés et 185 sont kidnappés à travers le monde dont en Haïti. Aux côtés de l’Ukraine, République centrafricaine, Syrie et Mali, entre autres, Haïti figure dans la liste des 10 pays (contextes) les plus violents en 2022 pour les travailleurs humanitaires avec 1 assaut, 7 enlèvements et 2 fusillades.


Les cas vérifiés d’enlèvement de travailleurs humanitaires, définis comme un enlèvement ou une détention forcée de plus de 24 heures, ont connu un regain d’intérêt. L’enlèvement ou la détention forcée, pendant plus de 24 heures, ont augmenté de 58 % par rapport à l’année précédente. Ce qui représente le total le plus élevé jamais enregistré.


Dans l’ensemble, les attaques contre les travailleurs humanitaires ont légèrement diminué en 2022, mais il y a eu une augmentation significative des enlèvements.


Ce projet de contenus est réalisé avec le soutien de l’IFDD/OIF.


Posts récents

Voir tout

コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加

À la une

bottom of page