top of page

« J’imagine un sourire contagieux si la paix revient en Haïti »

En Ukraine, en Haïti et en République démocratique du Congo - trois pays où les troubles ont aggravé la faim et brisé des vies et des avenirs -, les directeurs de pays du Programme alimentaire mondial (PAM) appellent à un avenir sans violence. Que se passerait-il si les armes se taisaient et si la violence cessait soudainement ? C’est la question qui leur a été posée à l'occasion de la Journée internationale de la paix.


« J’imagine un sourire contagieux si la paix revient en Haïti », a répondu Jean-Martin Bauer, directeur régional du PAM dans le pays rappelant que les Haïtiens sont profondément attachés à leur famille. « Avec la paix, ceux qui sont séparés par la violence se réuniraient à nouveau. Ils commenceraient courageusement à reconstruire les maisons pillées et détruites. Tout le monde travaillera ensemble ».


Alors que 4,35 millions d’Haïtiens souffrent d’insécurité alimentaire, les agriculteurs des zones rurales qui ont fui leurs terres à cause des gangs reviendront sur leurs terres, dit-il. Ils cultivent avec enthousiasme tout ce qui peut être récolté, le plus rapidement possible. Ils distribuent leurs produits aux habitants des centres urbains appauvris, comme la Cité Soleil à Port-au-Prince, la capitale. « Les routes bloquées sont rouvertes et les produits circulent librement. Le riz cultivé en grande partie dans le département de l’Artibonite (nord-ouest), les noix de cajou du département du Nord et le poisson des zones côtières seraient vendus dans tout le pays ».


Selon le responsable, tous les enfants retourneraient à l’école. Les filles, qui sont aujourd’hui gardées à la maison pour leur sécurité, seraient libres de retourner en classe. Les garçons ne seraient plus attirés par la vie facile dans la rue. Les gangsters ne seraient plus considérés comme des modèles dans la communauté. « Lorsque des visiteurs arriveraient sur nos côtes, l’accueil chaleureux caractéristique des Haïtiens retentirait à nouveau. La vie prendrait un nouveau départ », termine-t-il.


Ce projet de contenus a eu le support de l’IFDD/OIF.


Posts récents

Voir tout

Commentaires

Noté 0 étoile sur 5.
Pas encore de note

Ajouter une note

À la une

bottom of page