top of page

Tenue de la 1re édition du Salon de la propriété industrielle

À l’occasion de la journée mondiale de la propriété intellectuelle ce mercredi 26 avril, la première édition du Salon de la propriété industrielle s’est tenue à Port-au-Prince à l’initiative du ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI) autour du thème « Faites de la propriété industrielle votre entreprise : encourager la créativité et l’innovation » en présence des personnalités politiques et de la société civile, entre autres, du Premier ministre Dr Ariel Henry, de la ministre de la Communication Emmelie Prophète et du ministre de l’Environnement James Cadet.




« Le MCI réitère sa ferme détermination à travailler énergiquement à protéger et à valoriser les droits des entreprises autour des interventions, des innovations et des créations industrielles ou commerciales », a déclaré le ministre du Commerce et de l’Industrie, Ricardin Saint-Jean lors de son discours montrant son grand intérêt pour le thème retenu cette année par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI).


« Les femmes et la propriété intellectuelle : ce thème qui rejoint nos préoccupations premières en la matière se révèle assez évocateur et d’une extrême importance dans la mesure où les femmes représentant près de la moitié de la population mondiale constituent un énorme réservoir de talents », dit-il soutenant que des programmes d’assistance à la création d’entreprises et à l’innovation sont en cours d’exécution au bénéfice des femmes. Un programme qui les encourage davantage a façonné le monde grâce à leur imagination, leur ingéniosité, leur travail acharné et à utiliser le système de la propriété intellectuelle pour protéger et valoriser leur travail.


Selon lui, son ministère entend faire également l’acquisition de moyens technologiques plus sophistiqués et de meilleure qualité en vue de promouvoir davantage la création des entreprises florissantes dirigées par des femmes. À en croire le numéro un du MCI, nul ne doute que cet événement constitue également un témoignage éloquent de leur volonté d’intégrer la propriété industrielle au centre des politiques publiques de développement du pays.


À travers ce salon, le MCI dit souhaiter fortement encourager davantage les entreprises à utiliser le système de la propriété industrielle afin de protéger et valoriser la créativité et l’innovation — mais également, développer des entreprises plus nombreuses et de meilleure qualité de service, créer des sociétés florissantes, et surtout soutenir la reprise économique et reconstruire en mieux. Il croit que, quand l’innovation, la créativité et les entreprises sont inclusives et accueillent de nouvelles idées et perspectives, il est bénéfique pour toutes et pour tous.


Pour sa part, le Premier ministre Dr Ariel Henry estime que cette journée, qui inaugure symboliquement le premier salon de la propriété industrielle, offre un espace réel de débat et de réflexion sur la nécessité de renforcer la protection des droits de la propriété intellectuelle et industrielle. Profitant de l’occasion pour réitérer son engagement de travailler à assurer un encadrement légal et institutionnel à la créativité et à l’innovation dans les processus de création d’entreprise sur tout le territoire national, il promet que lui et son gouvernement prennent l’engagement de lutter avec acharnement contre les fléaux de la contrefaçon et du piratage qui affaiblissent les performances de notre production et qui ruinent l’avenir des jeunes entrepreneurs en général ou en gestation.


Le Premier ministre se montre conscient que les entrepreneurs et la propriété industrielle ont besoin plus que jamais d’être encadrés, soutenus, encouragés et renforcés dans leurs efforts quotidiens pour relever les défis de l’innovation et de la créativité. Selon lui, elles sont indispensables au progrès industriel et à la croissance tant nécessaire des nouvelles technologies industrielles numériques. « À cette fin, vous utilisez votre énergie, votre curiosité, votre ingéniosité et votre créativité pour tracer la voie vers les lendemains meilleurs et imposer des changements positifs capables d’améliorer les conditions de vie de nos communautés », dit-il.


Il exhorte toutes les institutions impliquées dans la défense et la protection des droits de la propriété intellectuelle à poser des actes clairs dans la lutte contre la contrefaçon, le piratage, les reproductions informelles et illicites d’œuvres sous brevets de marques posées. Le Dr Ariel Henry profite de l'occasion pour ordonner le MCI à renforcer chaque jour davantage ses dispositifs institutionnels pour agir et mettre en branle toutes les dispositions nécessaires afin de faire appliquer la loi et libérer ainsi le pays des entraves du mal de la contrefaçon et du piratage.


Fabiola FANFAN


Ce projet de contenus a eu le support de l’IFDD/OIF.

Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

À la une

bottom of page