top of page

Un salon d’expo pour la 15e bougie de l’Inspection générale des Finances

À l’occasion de son 15e anniversaire, l’Inspection générale des Finances (IGF) a organisé le 24 mars dernier un salon d’exposition en présence, notamment de Michel Patrick Boisvert, ministre a.i. de l’économie et des finances.




Selon Goethie Varnelle Morency, responsable l’Inspection générale des Finances (IGF), ce fut l’occasion de présenter au grand public les réalisations de l’institution qu’il dirige. Mme Morency a précisé lors de son discours de circonstance que l’IGF a pu bénéficier notamment du soutien d’un personnel formé et encadré qui a permis à la structure d'embrasser son champ d’intervention.


« Le personnel est généralement recruté suivant un processus sélectif. Tout particulièrement le personnel technique, dont le niveau de formation minimum est un Diplôme d’Études supérieures spécialisées en Finances publiques. Son intégration au Corps des Inspecteurs des Finances n’est actée qu’après une année de mentorat, de coaching, de formation théorique et pratique », a-t-il fait savoir.


Selon le numéro 1 de l’IGF, le Salon de l’Expo a été l’occasion pour l’institution étatique de montrer sa volonté de tenir informée l’administration publique sur ses réalisations. « C’est le premier pas de l’IGF dans sa volonté d’intégrer la communication et la transparence sur les résultats de ses interventions programmées au service de la performance », a poursuivi la responsable.


Créée en 2008, l’Inspection générale des Finances a eu pour champ d’intervention l’ensemble de l’Administration publique. Quinze ans après, la structure se dit satisfaite d’avoir fait son travail. « Toutes les missions de l’IGF poursuivent le même but : contribuer à optimiser la performance des institutions et à renforcer la bonne gouvernance. L’IGF devrait se passer de présentation après avoir déjà bouclé l’ensemble de son périmètre d’intervention et pourquoi pas, crouler sous le poids des sollicitations. », s’est enorgueillie Goethie Varnelle Morency.


Pour sa part, Michel Patrick Boisvert, ministre a.i. de l’économie et des finances a informé que la mise en place de l’IGF a procuré au ministère de l’Économie et des Finances (MEF) un instrument de grande valeur. Vérifier, contrôler, assurer l’audit technique, administratif, financier et comptable sur l’ensemble de l’Administration publique nationale, sont entre autres, les objectifs qui lui ont été attribués par le MEF.


« L’IGF a été conçue pour être l’expression la plus aboutie et la plus panoramique du contrôle en matière de gestion publique. Elle a été créée pour étudier toutes questions, exécuter toute mission relative aux finances publiques… aux patrimoines de l’État et des Collectivités locales ainsi que celles liées à la discipline budgétaire et financière », a-t-il fait savoir.


M.Boisvert a également rappelé que l’Inspection générale des Finances joue auprès de lui le rôle de conseil et, à ce titre, produit des recommandations dans tous domaines relevant de sa compétence.


Thamar ELIAS


Ce projet de contenus a eu le support de l’IFDD/OIF.


Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

À la une

bottom of page