top of page

Une 3e édition du Rassemblement des « Madan Sara » pour RAMSA

À l’occasion de la journée nationale du mouvement des femmes haïtiennes, le Rasanbleman Madan Sara yo (RAMSA) a organisé son troisième rassemblement. L'événement a réuni toutes les coordinations départementales de l’organisation et des associations de femmes du pays.


CP: Ricardo St-Cyr



C’est autour du thème « Madan Sara se poto mitan ekonomi peyi a. Ann ankadre yo » que c’est déroulé la troisième édition du rassemblement des Madan Sara. Dans son discours de circonstance, la coordonnatrice nationale du Rasanbleman Madan Sara yo (RAMSA), Jocelyne Jean-Louis s’est félicitée de la tenue de l'événement. Elle en a profité pour interpeller la conscience des autorités concernées sur la situation de cette catégorie sociale. « Le développement du pays est impossible sans les Madan Sara : moteurs de l’économie du pays », a-t-elle déclaré.


Mme Jean-Louis s’est plainte de l’insécurité qui éprouve ces femmes commerçantes dont elle en fait partie. « Aujourd’hui, nous ne pouvons pas vivre. Nous sommes décapitalisées, violées, tuées, kidnappées », s’est-elle lamentée. La responsable a souligné que les revendications des Madan Sara ne sont pas un signe de faiblesse, mais plutôt un moyen d’attirer l’attention des autorités sur leurs sorts. « Nous serions contentes si tout le monde prenait conscience des problèmes que les Madan Sara affrontent. Aidez-nous à sortir dans cette calamité. Nous ne pouvons plus résister », a-t-elle crié.


Plus loin, la coordonnatrice du Rasanbleman Madan Sara yo (RAMSA) a demandé au ministre de l’Agriculture, Thomas Jacques d’assumer ses responsabilités par rapport aux conditions de vie des Madan Sara. « Les Madan Sara ne peuvent pas exister sans l’agriculture. La plupart des Madan Sara sont des agricultrices », a martelé Jocelyne Jean-Louis informant que la période de sécheresse qui affecte plusieurs départements du pays impacte grandement les Madan Sara.


La cheffe du RAMSA a souligné l’importance pour le ministère de l’Agriculture de mettre en place des pompes d’irrigation, des motoculteurs, d’intrants agricoles et des semences en faveur des Madan Sara.

Rappelons que plusieurs personnalités politiques et acteurs de la société civile ont pris part à cette célébration dont le Premier ministre Dr Ariel Henry, le ministre de l’Agriculture Thomas Jacques, la ministre de la Condition féminine et aux droits des femmes Dr Sofia Loréus et la représentante de l’ONU-femmes en Haïti, Marie Gorettie Nduwayo.


Fabiola FANFAN


Ce projet de contenus a eu le support de l’IFDD/OIF.

Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

À la une

bottom of page