top of page

Vers la mise en œuvre du décret portant sur l’éducation relative à l'environnement ?

En partenariat avec l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO), le ministère de l’Environnement et celui de l’Éducation ont organisé ce jeudi 13 juillet 2023 à Pétion-Ville la première manche d’un atelier de deux jours sur les stratégies et moyens à mettre en place en vue de l’application du décret du 15 janvier 2021 portant sur l’éducation relative à l’Environnement (ERE).



Cet atelier vient consacrer l’obligation pour les ministères de l’Environnement et de l’Éducation de travailler en synergie, avance le ministre de l’Environnement, James Cadet dans son allocution. « Je me réjouis donc étant ministre de l’Environnement de pouvoir m’associer avec le ministère de l’Éducation pour marquer cette étape importante dans le cadre de la lutte pour la préservation et la restauration de l’Environnement », affirme-t-il.


Participant à l’atelier, James Cadet estime que  l’éducation relative à l’environnement doit être menée à l’intérieur de nos écoles, de nos universités et nos centres de recherches scientifiques. Aussi, elle doit s’étendre à l’ensemble de la population. Le numéro un du ministère de l’Environnement précise que cette initiative s’inscrit dans la volonté manifeste constamment exprimée par le Premier ministre Dr Ariel Henry de conférer au secteur de l’environnement une place importante au cœur de l’action gouvernementale.


Toutefois, pour parvenir à une mise en application effective du décret du 15 janvier 2021, « Il faut toujours faire preuve d’innovation et d’intelligence collective », pense M. Cadet plaidant pour la dynamisation du comité interministériel prévu à l’application du décret. « À partir de là on va mobiliser au sein de nos ministères respectifs les directions techniques concernées ainsi que les ressources à y affecter », prévoit-il.


Cet organe a, entre autres, plusieurs attributions, laisse-t-il croire. D’abord, il vise à assurer la coordination de l’élaboration et la mise en œuvre de la politique nationale en matière d’éducation relative à l’environnement. Ensuite, il a pour mission de participer à la mise en œuvre de programmes prioritaires pour l’environnement. Enfin, planifier l’intégration de l’éducation relative à l’environnement au niveau des centres de formation à travers le pays.


Il salue par ailleurs la détermination des organisations locales, ceux et celles qui ont participé à la protection des forêts dans le pays. « Beaucoup d’entre eux ont intervenu lors des incendies de forêt au Parc la visite et Macaya », poursuit-il en persuadant que l’implication de tout le monde est importante pour embrasser la cause environnementale. « Il nous faut changer de paradigme environnemental. Il faut renforcer la gouvernance environnementale et le cadre juridico-institutionnel du pays. C’est un combat à mener tous ensemble », argue-t-il.


Le ministre appelle à une prise de conscience collective par la voie de l’éducation relative à l’environnement et le développement. « Ceci constitue un axe incontournable dans la mise en œuvre de stratégies de politiques publiques, nationales visant à garantir le développement, la croissance économique et la modernisation de notre société », conclut-il.


Pierre Samuel MARCELIN


Ce projet de contenus a eu le support de l’IFDD/OIF

コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加

À la une

bottom of page