Les réfugiés.es de Martyr Sang (Martissant)

Depuis début juin, plusieurs milliers d’habitants.es de la troisième circonscription de Port-au-Prince fuient massivement leur domicile en raison d’affrontements sanglants entre le gang de Grand-Ravine dirigé par « Ti Lapli (Fine Pluie, en Français) » et celui de Tibwa emmené par « Kris la (Le christ) » dans le but pour chacun d'eux d'étendre de plus en plus leurs territoires respectifs. Au moins

Renauld Govain : « Le slogan sert à dire moins pour exprimer beaucoup plus »

Dans le cadre d’une série de reportages sur la prédominance des slogans dans les actes de communication des haïtiens.nes observés durant ces deux dernières décennies, le journal d’information et d’investigation en ligne Enquet’Action a rencontré Renauld Govain, doyen de la Faculté de Linguistique appliquée (FLA) de l’Université d’Etat d’Haïti (UEH) autour de ce vocable. « Cela permet de maximiser

Se zen svp ? Ou t ap ri m. Byen pase. W ap jwenn sa ! E li l ye ... Que disent les slogans populaires sur nous?

Qu'elles proviennent de chansons populaires, d'évènements particuliers ou d'acteurs politiques, les expressions passe-partout circulent à toute vitesse en Haïti. Leur utilisation est quasi instantanée dans le langage quotidien bien que le message qu'elles renferment ne soit pas toujours évident. De Jojo dòmi deyò à suivez mon regard, en passant par Al nan Var pour arriver à Se Zen svp ?, regard pr

Utiliser le sachet plastique pour accélérer la cuisson des repas: une pratique mortelle

Dans la cuisine de rues comme dans les foyers, le sachet est souvent considéré comme couvercle pour faciliter la cuisson rapide de la nourriture. Pourtant, le plastic est très toxique pour le corps, rapportent des spécialistes au journal d’information et d’investigation en ligne Enquet’Action. Le sachet fait à base de pétrole est cancérigène et les molécules libérées sous la pression de la chaleur

Cap-Haïtien: les touristes désertent, le marché de l’artisanat au point mort

Les marchands.es et artisans.es du marché du tourisme du Cap-Haïtien subissent de plein fouet les effets de la pandémie de Covid-19 plus d’un an après l’apparition des premiers cas en Haïti. Alors que d’autres secteurs ont repris leur routine, la relance du marché touristique dans le nord trébuche. La diaspora haïtienne et les touristes désertent. Enquet'Action est allé au marché touristique de la

Tierra nuestra

América Latina es la región más desigual del mundo en términos de acceso y distribución de tierra. Agronegocio, despojo histórico y presencia de corporaciones extranjeras son nuestro presente. Campesinos sin lugar propio, rentando parcelas para acabar pagando más de lo que ganan. Países enteros cubiertos de un mismo cultivo con ríos de agrotóxicos. Pero también hay alternativas y campos que se tr

12 secrets pour exceller dans le journalisme

L’année 2021 consacre ma décennie dans la pratique du métier de journalisme en Haïti. Sans oublier mes expériences comme professionnel en Communication, photographe et Freelancer. Mon parcours, mes expériences et compétences me rendent apte à prodiguer des conseils à ceux et celles qui veulent exceller dans le métier. Ce ne sont nullement des paroles d'Évangile - mais de préférence la transmission

L’autotomie haïtienne et quelques petits riens

La culture politique haïtienne, empreinte d’auto-décapitation et d’élans ignifuges, date de l’aube 1804. Mais à force de séparations pour préserver l’essentiel, est-il encore possible de proclamer, sans aucun doute, que ce qui reste est encore sain ? C’est peut-être la question au cœur de la crise actuelle.

Lekòl Kominotè Matènwa, une école d’exception ?

L’École Communautaire de Mare Terre noire serait unique en Haïti. Ses innovations tant au niveau éducatif que communautaire en font un établissement de référence. Lekòl Kominotè Matènwa (LKM) est plus qu’une école fonctionnant en deux vacations, c’est un projet ambitieux bousculant les acquis, connaissances et pratiques sociales dominant le système éducatif haïtien. LKM remet tout le système en qu

Daniel Derivois : ‘’11 ans après le séisme, nous avons encore affaire à un Etat traumatisé’’

La Santé mentale des haïtiens.nes, plus d’une décennie après la pire catastrophe de l’histoire nationale… C’est autour de cet enjeux de société qu’Enquet’Action a rencontré pour vous Daniel Derivois, psychologue clinicien et docteur en psychologie qui a dirigé le projet ANR-RECREAHVI sur le traumatisme, la résilience et le processus créateur suite au séisme du 12 janvier entre 2010 et 2015.

« Yo pa banalize vyòl sou gason, se pito moun yo ki pa pote plent », jij Norah Jean Francois

Nan lide pou fè lektè ak lektris li yo konprann pi byen kesyon vyòl ak asèlman sou gason, vyòl sou timoun, jwèt manman ak papa, sèks ant timoun, Enquet’Action te rankontre Norah Amilcar Jean François, ki se jij pou timoun. Avèk li, nou te diskite de sijè sa yo epi anpil lòt ankò ki pote gwo limyè sou yon bann fenomèn sosyal peyi an ap konnen depi kèk tan.

10 articles publiés en 2020 sur Enquet’Action à lire absolument

L’année 2020 a été une année assez particulière. Durant celle-ci, plus d’un ont vu changer le cours de leur vie. D’innombrables évènements se sont succédé. Mais le plus remarquable reste et demeure la pandémie Covid-19 qui a coûté la vie à plus de 1.9 millions de personnes à travers le monde. Plusieurs secteurs en sont touchés.

Nirva, le prototype d’intégration après une amputation (Vidéo)

Selon des estimations officielles, entre 4 à 6 mille haïtiens ont été amputés après le terrible séisme de janvier 2010 qui a fait environ 300 mille morts. Ce qui fait que pas moins de 1% de la population du pays vit avec un handicap. L’étroitesse de l’accès aux soins de santé, le peu d’hôpitaux spécialisés et la quantité importante de personnes nécessitant des soins d’urgence ont débouché sur de

Covid-19 : Quand la médecine des feuilles a aidé à éviter le pire

En novembre 2020, la Covid-19 était considérée comme de l’histoire ancienne par la population haïtienne avant que les autorités sanitaires n'annoncent l’augmentation des nouveaux cas. À date (janvier 2021), le bilan officiel fait état de plus de 10 mille 500 cas confirmés pour 238 décès. Cependant, la population vit encore avec de plus en plus d’insouciance et avec comme seul espoir, le miracle de

Lekòl Kominotè Matènwa: Yon lekòl tèt an wo nan yon peyi tèt an ba

Lekòl Kominotè Matènwa (LKM) se yon lekòl k ap fè pwomosyon pou konbit ak devlopman. Depi lè li kreye nan lane 1996, LKM pote gwo chanjman nan kominote kote li tabli a. Avèk li, se yon lòt van k ap soufle nan Matènwa ki chita kò l nan mòn zile Lagonav.

Kèk nan divès rezon ki fè se devan legliz katolik ou wè pòv kap mande men pa devan legliz pwotestan

Mandisite se pa yon fenomèn ki fenk parèt an Ayiti. Men se yon bagay ki wè jou depi lè konkonm tap goumen ak berejèn. Menm si pyès moun pa ka di egzakteman kote l soti vrèman. Konsa, menm jan tan an ap chanje a se menm jan fenomèn mandisite a ap chanje chemiz tou. Men depi byen lontan devan legliz ak pawas Katolik yo te toujou baz moun k ap mande yo. Konsa pou nou ka konprann kote fenomèn nan soti

Pourquoi des « pauvres » devant les églises catholiques mais non devant celles des protestants ?

Depuis plusieurs décennies, la situation socio-économique du pays ne fait que se dégrader plongeant dans un profond désarroi les plus démunis et vulnérables. Désemparée, délaissée et frustrée, une part non négligeable de la population haïtienne se livre corps et âme à une rude lutte contre la misère. Pour sa survie, elle a recours à de nombreuses pratiques souvent jugées pour certains déshonneurs

Haïti : 72 ans après la Déclaration universelle des droits de l’homme, où en est-on ?

Le chaos est désormais ce qui caractérise la situation du pays. L’on peut observer des atteintes graves aux droits et libertés fondamentales, et à la dignité de l’ensemble de la population haïtienne, qui touche entre autres à la liberté d’expression, à l’intégrité physique et à la vie, au droit de manifester.

Jwèt Manman ak Papa: Yon mannyè espesyal, timoun inisye nan fè bagay an Ayiti

Jwèt Manman ak Papa fè pati jwèt timoun fè pou bay tèt yo plezi nan sa yo rele fè « dezòd ». Se youn pami jwèt ki bobo ak fè bagay. Lè n konsidere konsantman nan fè sèks lye ak laj epi timoun pa kapab bay garanti sa a, Enquet’Action, jounal enfòmasyon ak envestigasyon sou entènèt, deside fouye zo nan kalalou pou eseye kesyone reyalite sa a epi konprann sijè konplèks sa a pi byen.

L’internationale, Haïti et les sextoys: une longue histoire de plaisir

Haïti est classé 132e sur pas moins de 174 pays qui utilisent le plus le mot « sextoys » dans les recherches sur internet, révèle le SexToy World Rankings (Classement Mondial des Sextoys) effectué par VoucherCloud en 2016. Ce qui montre clairement l’intérêt, le désir d’en acquérir voire la passion pour ces joujoux sexuels. Dans ce pays des Caraïbes, le champ de la sexualité est dominé par une cult

La participation des Femmes dans les sphères décisionnelles: Un atout majeur pour garantir l’équilibre sociétal

C’est intriguant, voire discriminant, de voir comment des pseudos machistes à l’esprit truffé d’insanités sexistes essaient de justifier la mise à l'écart des femmes dans les espaces de décision par un manque de compétence et d’efficacité de la part de ces dernières. Alors, si nous devons utiliser ces mêmes arguments vides de sens, nous dirons que les hommes sont ceux qui ont toujours été au comma

Haïti-Petro Caribe: Dilapidation de 3 millions 835 mille dollars au nom de l’alphabétisation?

D’énormes fonds pour très peu de résultats. Donc, piètre performance. Des promesses non tenues, transactions irrégulières, des dépenses non prévues et non justifiées, absence de coordination entre les instances impliquées… Telles sont quelques-unes des révélations faites par le 3e rapport de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratifs (CSC-CA) autour de la performance des Campa

[OPINION]: Quand la Police nationale crache sur les principes d'égalité et de non-discrimination basés sur le genre

Être ni une femme mariée, ni une maman... Cette petite phrase révèle les tréfonds d'une pensée machiste, sexiste et discriminatoire qui a du mal à ingérer l'égalité hommes-femmes dans notre société. Qui, entre-temps, responsabilise la femme dans son foyer et déresponsabilise l'homme. En aucun cas, la condition matrimoniale d'une femme ne saurait la contraindre à renoncer à un droit acquis.

Haiti-Covid-19 : Rupture de confiance et risque

La levée de l’état d’urgence sanitaire par le gouvernement fait peu à peu tomber les masques, ultime mesure barrière face à la pandémie. C’est un retour à une quasi-normalité. Résignée, une frange importante de la population s’est réfugiée dans le déni et la méfiance durant les longs mois de confinement recommandé. Aujourd’hui, alors que l’hécatombe semble être évitée, le manque de confiance en la

12 secrets pour exceller dans le journalisme

L’année 2021 consacre ma décennie dans la pratique du métier de journalisme en Haïti. Sans oublier mes expériences comme professionnel en Communication, photographe et Freelancer. Mon parcours, mes expériences et compétences me rendent apte à prodiguer des conseils à ceux et celles qui veulent exceller dans le métier. Ce ne sont nullement des paroles d'Évangile - mais de préférence la transmission

L’autotomie haïtienne et quelques petits riens

La culture politique haïtienne, empreinte d’auto-décapitation et d’élans ignifuges, date de l’aube 1804. Mais à force de séparations pour préserver l’essentiel, est-il encore possible de proclamer, sans aucun doute, que ce qui reste est encore sain ? C’est peut-être la question au cœur de la crise actuelle.

Lekòl Kominotè Matènwa, une école d’exception ?

L’École Communautaire de Mare Terre noire serait unique en Haïti. Ses innovations tant au niveau éducatif que communautaire en font un établissement de référence. Lekòl Kominotè Matènwa (LKM) est plus qu’une école fonctionnant en deux vacations, c’est un projet ambitieux bousculant les acquis, connaissances et pratiques sociales dominant le système éducatif haïtien. LKM remet tout le système en qu

Daniel Derivois : ‘’11 ans après le séisme, nous avons encore affaire à un Etat traumatisé’’

La Santé mentale des haïtiens.nes, plus d’une décennie après la pire catastrophe de l’histoire nationale… C’est autour de cet enjeux de société qu’Enquet’Action a rencontré pour vous Daniel Derivois, psychologue clinicien et docteur en psychologie qui a dirigé le projet ANR-RECREAHVI sur le traumatisme, la résilience et le processus créateur suite au séisme du 12 janvier entre 2010 et 2015.

« Yo pa banalize vyòl sou gason, se pito moun yo ki pa pote plent », jij Norah Jean Francois

Nan lide pou fè lektè ak lektris li yo konprann pi byen kesyon vyòl ak asèlman sou gason, vyòl sou timoun, jwèt manman ak papa, sèks ant timoun, Enquet’Action te rankontre Norah Amilcar Jean François, ki se jij pou timoun. Avèk li, nou te diskite de sijè sa yo epi anpil lòt ankò ki pote gwo limyè sou yon bann fenomèn sosyal peyi an ap konnen depi kèk tan.

10 articles publiés en 2020 sur Enquet’Action à lire absolument

L’année 2020 a été une année assez particulière. Durant celle-ci, plus d’un ont vu changer le cours de leur vie. D’innombrables évènements se sont succédé. Mais le plus remarquable reste et demeure la pandémie Covid-19 qui a coûté la vie à plus de 1.9 millions de personnes à travers le monde. Plusieurs secteurs en sont touchés.

Nirva, le prototype d’intégration après une amputation (Vidéo)

Selon des estimations officielles, entre 4 à 6 mille haïtiens ont été amputés après le terrible séisme de janvier 2010 qui a fait environ 300 mille morts. Ce qui fait que pas moins de 1% de la population du pays vit avec un handicap. L’étroitesse de l’accès aux soins de santé, le peu d’hôpitaux spécialisés et la quantité importante de personnes nécessitant des soins d’urgence ont débouché sur de

Covid-19 : Quand la médecine des feuilles a aidé à éviter le pire

En novembre 2020, la Covid-19 était considérée comme de l’histoire ancienne par la population haïtienne avant que les autorités sanitaires n'annoncent l’augmentation des nouveaux cas. À date (janvier 2021), le bilan officiel fait état de plus de 10 mille 500 cas confirmés pour 238 décès. Cependant, la population vit encore avec de plus en plus d’insouciance et avec comme seul espoir, le miracle de

Lekòl Kominotè Matènwa: Yon lekòl tèt an wo nan yon peyi tèt an ba

Lekòl Kominotè Matènwa (LKM) se yon lekòl k ap fè pwomosyon pou konbit ak devlopman. Depi lè li kreye nan lane 1996, LKM pote gwo chanjman nan kominote kote li tabli a. Avèk li, se yon lòt van k ap soufle nan Matènwa ki chita kò l nan mòn zile Lagonav.

Kèk nan divès rezon ki fè se devan legliz katolik ou wè pòv kap mande men pa devan legliz pwotestan

Mandisite se pa yon fenomèn ki fenk parèt an Ayiti. Men se yon bagay ki wè jou depi lè konkonm tap goumen ak berejèn. Menm si pyès moun pa ka di egzakteman kote l soti vrèman. Konsa, menm jan tan an ap chanje a se menm jan fenomèn mandisite a ap chanje chemiz tou. Men depi byen lontan devan legliz ak pawas Katolik yo te toujou baz moun k ap mande yo. Konsa pou nou ka konprann kote fenomèn nan soti

Pourquoi des « pauvres » devant les églises catholiques mais non devant celles des protestants ?

Depuis plusieurs décennies, la situation socio-économique du pays ne fait que se dégrader plongeant dans un profond désarroi les plus démunis et vulnérables. Désemparée, délaissée et frustrée, une part non négligeable de la population haïtienne se livre corps et âme à une rude lutte contre la misère. Pour sa survie, elle a recours à de nombreuses pratiques souvent jugées pour certains déshonneurs

Haïti : 72 ans après la Déclaration universelle des droits de l’homme, où en est-on ?

Le chaos est désormais ce qui caractérise la situation du pays. L’on peut observer des atteintes graves aux droits et libertés fondamentales, et à la dignité de l’ensemble de la population haïtienne, qui touche entre autres à la liberté d’expression, à l’intégrité physique et à la vie, au droit de manifester.

Jwèt Manman ak Papa: Yon mannyè espesyal, timoun inisye nan fè bagay an Ayiti

Jwèt Manman ak Papa fè pati jwèt timoun fè pou bay tèt yo plezi nan sa yo rele fè « dezòd ». Se youn pami jwèt ki bobo ak fè bagay. Lè n konsidere konsantman nan fè sèks lye ak laj epi timoun pa kapab bay garanti sa a, Enquet’Action, jounal enfòmasyon ak envestigasyon sou entènèt, deside fouye zo nan kalalou pou eseye kesyone reyalite sa a epi konprann sijè konplèks sa a pi byen.

L’internationale, Haïti et les sextoys: une longue histoire de plaisir

Haïti est classé 132e sur pas moins de 174 pays qui utilisent le plus le mot « sextoys » dans les recherches sur internet, révèle le SexToy World Rankings (Classement Mondial des Sextoys) effectué par VoucherCloud en 2016. Ce qui montre clairement l’intérêt, le désir d’en acquérir voire la passion pour ces joujoux sexuels. Dans ce pays des Caraïbes, le champ de la sexualité est dominé par une cult

La participation des Femmes dans les sphères décisionnelles: Un atout majeur pour garantir l’équilibre sociétal

C’est intriguant, voire discriminant, de voir comment des pseudos machistes à l’esprit truffé d’insanités sexistes essaient de justifier la mise à l'écart des femmes dans les espaces de décision par un manque de compétence et d’efficacité de la part de ces dernières. Alors, si nous devons utiliser ces mêmes arguments vides de sens, nous dirons que les hommes sont ceux qui ont toujours été au comma

Haïti-Petro Caribe: Dilapidation de 3 millions 835 mille dollars au nom de l’alphabétisation?

D’énormes fonds pour très peu de résultats. Donc, piètre performance. Des promesses non tenues, transactions irrégulières, des dépenses non prévues et non justifiées, absence de coordination entre les instances impliquées… Telles sont quelques-unes des révélations faites par le 3e rapport de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratifs (CSC-CA) autour de la performance des Campa

[OPINION]: Quand la Police nationale crache sur les principes d'égalité et de non-discrimination basés sur le genre

Être ni une femme mariée, ni une maman... Cette petite phrase révèle les tréfonds d'une pensée machiste, sexiste et discriminatoire qui a du mal à ingérer l'égalité hommes-femmes dans notre société. Qui, entre-temps, responsabilise la femme dans son foyer et déresponsabilise l'homme. En aucun cas, la condition matrimoniale d'une femme ne saurait la contraindre à renoncer à un droit acquis.

Haiti-Covid-19 : Rupture de confiance et risque

La levée de l’état d’urgence sanitaire par le gouvernement fait peu à peu tomber les masques, ultime mesure barrière face à la pandémie. C’est un retour à une quasi-normalité. Résignée, une frange importante de la population s’est réfugiée dans le déni et la méfiance durant les longs mois de confinement recommandé. Aujourd’hui, alors que l’hécatombe semble être évitée, le manque de confiance en la