top of page

D’une clinique mobile vers la construction d’un hôpital de référence pour les personnes sourdes

Afin de poursuivre sa mission de lutter pour l’intégration des personnes sourdes dans la société haïtienne, Lexi Fondation a offert à cette catégorie marginalisée, une journée de consultation gratuite à Port-au-Prince. Une soixantaine de personnes, toutes catégories d’âge confondu, ont répondu à l’appel.


Reportage


« Aider les personnes sourdes à résoudre les problèmes de santé auxquels elles font face, telle est notre fierté. Cette catégorie a besoin de soins de santé et d’aller à l’hôpital. La vie des personnes sourdes compte », font partie des phrases de soutien posées sur la barrière principale des locaux de l’Église Adventiste du Canapé-Vert, quartier de Port-au-Prince. C’est cet espace qui accueille la clinique mobile baptisée Lòsyè Sante tenue à l’initiative de Lexi Fondation, en cette fin de mois d’octobre. L’organisation s’est donné la mission de prendre en considération les personnes sourdes, souvent mises de côté dans les initiatives communautaires.


« On a tendance à ne pas considérer les sourds.es comme des personnes vivant avec un handicap. Ils/elles ne sont pas assez accompagnés.es », constate Jacquis Sainvil, secrétaire général de Lexi Fondation rencontré sur place par Enquet’Action. Pour le responsable, cette catégorie n’est pas seulement marginalisée, elle frôle la non-reconnaissance comme communauté. « Avez-vous déjà entendu parler d’un festival de sourds ? Avez-vous déjà entendu parler d’une journée consacrée aux personnes sourdes ? », se questionne-t-il.


Pour cette grande première de Lòsyè Sante qui propose une autre considération de cette communauté, une soixantaine de personnes sont venues se faire consulter en médecine générale, en gynécologie ou en pédiatrie. Un atelier psychosocial y est également disponible. Pour chaque service, au moins deux interprètes en langue des signes facilitent les échanges entre médecins et patient.es dans une ambiance de convivialité. Une fois consultés.es, direction le laboratoire où, malgré l’épuisement affiché sur leur visage, les spécialistes s’efforcent de donner les résultats sur place. Après l’analyse des échantillons prélevés, des prescriptions sont données et les médicaments appropriés sont distribués dans la mesure de leur disponibilité.

Lòsyè Sante, un projet innovant et champion


Si pour le moment Lòsyè Sante se contente de former des professionnels de santé pour la réalisation de cliniques mobiles pour les personnes sourdes à travers le pays, l’objectif final reste la construction d’une polyclinique pour cette catégorie. « Cet espace pourra offrir des services en médecine générale, en soins dentaires, en gynécologie, en pédiatrie ou encore en ophtalmologie », nous dit Lovely Adolphe, l’initiatrice du projet qui fait office de coordonnatrice de Lexi Fondation.


La technicienne en laboratoire a eu l’idée au moment où elle était en stage en pleine épidémie du coronavirus. Elle a constaté que le port du masque avait davantage bloqué l’accès aux soins de santé aux personnes sourdes. « Quand elles sont venues consulter, elles ne pouvaient pas lire sur les lèvres des médecins à cause des cache-nez. Cela a posé problème puisque les professionnels de santé ne pouvaient pas parler en signe », se souvient Mme Adolphe.


Ni le temps passé ni la levée des gestes barrières qui visaient à limiter la transmission du COVID-19 n’ont réussi à éliminer chez Lovely l’idée de voler au secours des personnes sourdes. Un engagement associé à son dynamisme et à son amour pour les activités sociales qui lui a valu un appel de Lexi Fondation pour intégrer une commission de santé de l’organisation en 2021. L’entrepreneure sociale a profité de cette opportunité pour passer à l’acte deux ans plus tard en participant à la troisième édition de Doctorpreneurs-Haïti avec son projet de cœur : Lòsyè Sante. Au nom de Lexi Fondation, Lovely Adolphe et deux de ses collègues sont sortis.es champions.es du concours le 25 juin dernier. Quelques mois après, elle a récidivé en occupant la première place au niveau du département de l’ouest de la 4e édition du concours PIC NASYONAL avec le même projet.


En plus d’un accompagnement sanitaire


Une consultation en médecine générale, en pédiatrie, en gynécologie et une participation à un atelier psychosocial au cours de cette clinique mobile n’ont fait que lancer la première phase du projet Lòsyè Sante qui ne jure que par l’établissement d’une polyclinique pour les sourds.es. « Nous rêvons de cet espace de référence pour les personnes sourdes comme c’est le cas pour d’autres hôpitaux de références qui traitent des problèmes spécifiques. On pourrait même l’appeler Kay Moun Soud Yo », souligne Jacquis Sainvil, fondateur de Lexi Fondation, organisation faisant de cette communauté son cheval de bataille. La structure travaille sur trois autres axes en plus de la santé.


« Lexi Fondation intervient dans la justice. Nous offrons aux personnes sourdes une assistance spéciale étant donné qu’elles sont sujettes à des décisions arbitraires. Elles sont parfois condamnées pour la simple bonne raison qu’on n’arrive pas à les comprendre puisqu’il n’y a pas d’interprètes en langue des signes dans les tribunaux », fait savoir le secrétaire général de l’institution qui donne une importance tout aussi particulière à l’éducation et à la formation professionnelle. À travers la formation professionnelle, poursuit M. Sainvil, nous les initions à l’entrepreneuriat social. « Les personnes sourdes ont comme nous autres la force physique. Elles ne sont pas obligées d’être dépendantes d’une autre personne. Nous leur donnons des métiers manuels qui pourront les aider à prendre des initiatives qui leur permettront de prendre soin de leurs familles », informe-t-il.


Bien que Lexi Fondation travaille avec une catégorie de personnes handicapées, l’organisation n’a jusqu’à présent bénéficié d’aucun support du Bureau du Secrétaire d’État à l’intégration des personnes handicapées (BSEIPH). Si elle a pu avancer avec ses projets, dont Lòsyè Sante, c’est grâce à plusieurs partenaires œuvrant pour l’intégration des personnes sourdes et aussi grâce à la contribution de ses membres. Contribution ayant permis à une soixantaine de personnes de bénéficier gratuitement d’une clinique mobile en ce mois d’octobre. Un pas vers un projet géant de Lexi Fondation qui, en attendant, continue sa plaidoirie pour qu’il y ait une cellule dédiée aux personnes sourdes dans les hôpitaux de référence du pays.


Jeff Mackenley GARCON

Ce projet de contenus a eu le support de l’IFDD/OIF.


Opmerkingen

Beoordeeld met 0 uit 5 sterren.
Nog geen beoordelingen

Voeg een beoordeling toe

À la une

bottom of page