top of page

En 2023, la transmission active de la diphtérie se poursuit en Haïti, regrette l’OPS

Endémique, la diphtérie continue de tuer en Haïti. Entre 2017 et 2018, 10 % des cas de diphtérie déclarés dans la région des Amériques sont signalés en Haïti, révèle un document publié par l’OMS/OPS au début du mois.




« En 2023, la transmission active se poursuit en Haïti. Une crise sociale, politique et économique est en cours », lit-on dans le document. En 2022, deux pays ont signalé des cas confirmés de diphtérie : le Brésil avec deux cas et Haïti — où au mois de septembre, 32 cas confirmés ont été signalés, dont 6 décès confirmés.


« Depuis décembre 2014, une transmission active a été signalée en Haïti, où la maladie est actuellement considérée comme endémique », a fait remarquer l’OMS/OPS. Entre 2012 et 2021, la région des Amériques a enregistré une moyenne annuelle de 57 cas confirmés signalés à l’OPS/OMS dans 10 pays (une fourchette annuelle de 2 à 894 cas). Le nombre le plus élevé de cas signalés a été enregistré en 2017 et 2018, avec 872 cas et 894 cas, respectivement.


Au cours de la même période, 88 % des cas ont été signalés au Brésil, au Canada, en Colombie, en Haïti, au Pérou, en République dominicaine et au Venezuela. En 2021, la couverture vaccinale supérieure ou égale à 95 % de la troisième dose de vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche (DTC3) n’a pas été atteinte dans 28 pays/territoires de la région des Amériques.


L’Argentine, les Bahamas, la Bolivie, le Brésil, l’Équateur, le Salvador, la Grenade, le Guatemala, Haïti, le Honduras, le Mexique, le Panama, le Paraguay, le Suriname et le Venezuela avaient, quant à eux, une couverture inférieure à 80 %.


Ce projet de contenus est soutenu par l’IFDD/OIF.

Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

À la une

bottom of page