top of page

Les pluies diluviennes ont fait 4 morts et 2 disparus en Haïti

Le bilan des pluies diluviennes qui se sont abattues ces trois derniers jours sur diverses régions d’Haïti, s’élève à 4 morts, 2 disparus et 420 maisons inondées, révèle la direction de la protection civile dans une note publiée ce lundi.


Trois personnes sont mortes dans le Sud et une dans le Sud-Est. Les deux personnes sont disparues dans la Grand’Anse. Les personnes victimes sont majoritairement des gens qui essayaient de traverser des rivières en crue. Deux hommes ont péri dans la rivière l’Acul (Chantal, Sud). Un troisième homme, une personne âgée, a également trouvé la mort à Camp-Perrin. Deux personnes ont disparu dans le département de la Grand’Anse et deux autres ont été emportés par la rivière La Hatte en crue. Aucun corps n’a été retrouvé jusqu’ici.


Dans le Sud-Est, le corps sans vie d’une femme, qui avait été emportée par les eaux de Dlo Wouj dans la commune de Grand Gosier, a été retrouvé et enterré par les autorités locales dans la section communale de Mapou. La 22e dépression tropicale de la saison cyclonique a généré de mauvaises conditions météorologiques. Les fortes pluies qui se sont abattues sur plusieurs communes du pays et les rafales de vent ont affecté dans certains endroits considérablement le secteur agricole, notamment au niveau de la grande plaine agricole de La Hatte, dans la Grand’Anse, et les infrastructures urbaines et communautaires. Le secteur de la santé redoute une nouvelle flambée des maladies hydriques dans certaines zones.


Des inondations sont enregistrées à Beaumont dans la Grand’Anse, à Baradères et au bas de la ville de Miragoâne dans les Nippes. Des mouvements de terrain et des champs dévastés sont également signalés dans la Grand’Anse, les Nippes, le Sud et le Nord-Ouest. Le secteur agricole continue de relever des pertes mineures à considérables. Après la Grand’Anse et les Nippes, les structures de la Protection civile dans le Nord-Ouest rapportent que des plantations de petit mil et de pois congo sont dévastées dans plusieurs communes, notamment à Bombardopolis. Des bananeraies sont ravagées dans 8 des 18 communes du département du Sud.


Dans la Grand’Anse, les structures de Protection civile rapportent que le passage du potentiel cyclone tropical #22 a provoqué des dégâts considérables dans les bananeraies. La route départementale 208, qui relie les arrondissements de Jacmel et de Belle-Anse, est toujours coupée au niveau du Morne Lacet (Sud-Est). La circulation y est bloquée. D’autres tronçons au niveau du département sont également coupés. La route nationale #4, communément appelée la route de l’Amitié, est ensablée ou crevassée à plusieurs endroits (Haut Coq Chante, Bassin Caïman, à l’entrée nord de la ville de Jacmel…).


La Direction de la Protection civile recommande de conduire de manière urgente des travaux d’assainissement et de curage, y compris des canalisations, dans les principales agglomérations du pays. Elle encourage, entre autres, la mobilisation des moyens matériels et financiers pour l’information du public et la conduite d’une campagne spécifique d’ici la fin de la saison cyclonique.


Ce projet de contenus a eu le support de l’IFDD/OIF.


Kommentare

Mit 0 von 5 Sternen bewertet.
Noch keine Ratings

Rating hinzufügen

À la une

bottom of page