top of page

La délégation du Kenya a rencontré des autorités haïtiennes

Le Gouvernement haïtien, le Haut conseil de la transition, le haut état-major de la Police nationale et le Corps diplomatique ont rencontré, ce lundi, la délégation kényane pour sa première visite de terrain en Haïti, a informé le bureau du Premier ministre dans un communiqué.


La délégation kenyane, composée de 10 personnes, est arrivée en Haïti le dimanche 20 août pour une première évaluation de la situation haïtienne, sur le terrain. Cette démarche entre dans la perspective du soutien pour le renforcement des capacités de la Police nationale demandé par l’exécutif haïtien en octobre 2022. Demande qui a été réitérée par le Premier ministre Ariel Henry, en juin 2023, dans une nouvelle correspondance adressée au Secrétaire général des Nations Unies.


« Nous sommes là pour évaluer les besoins de la Police nationale d’Haïti, mieux comprendre la situation et faire de notre mieux pour venir en aide au Peuple haïtien », est l’une des déclarations du chef de la délégation kenyane, l’Ambassadeur Georges Orina, directeur général, Affaires bilatérales et politiques, ministère des Affaires étrangères et de la diaspora du Kenya.


Le Premier ministre Ariel Henry a explicité, encore une fois, la demande haïtienne qui est d’appuyer la Police nationale afin d’établir la sécurité sur le territoire national et permettre la libre circulation des personnes et des biens, rapporte le communiqué publié. Les enseignements tirés des précédentes missions ont permis au Gouvernement et à la communauté internationale d’avoir une approche différente et d’opter pour une force multinationale plus adaptée afin d’apporter un soutien effectif à la Police nationale d’Haïti (PNH), selon les autorités haïtiennes. Ce contingent devrait permettre à Haïti d’avoir une force de Police plus à même de faire face aux nouvelles formes de criminalité, tout en continuant sa coopération avec le BINUH, poursuit la note.


La délégation qui a rencontré à New York, avant son séjour en Haïti, des pays et groupes en train de travailler à une solution à la crise sécuritaire haïtienne, a assuré le Gouvernement soutenant que les uns et les autres avaient compris les demandes haïtiennes. Elle dit comprendre l’urgence qu’il y a à mettre fin à une situation qui paralyse le fonctionnement du pays et met l’avenir de ses citoyens en danger.


Le Haut État-Major de la Police a eu sa première rencontre avec la délégation kényane au cours de la matinée qui a cumulé avec un déjeuner de travail avec les membres du Corps diplomatique. La délégation kényane qui séjourne jusqu’à mercredi en Haïti prévoit de rencontrer à nouveau le Haut État-Major de la Police nationale pour une journée de travail et le Premier ministre Ariel Henry pour un débriefing de fin de mission.


Ce projet de contenus est réalisé avec le soutien de l’IFDD/OIF


Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

À la une

bottom of page