top of page

Milo Milfort parmi les 6 finalistes aux ’’Global Shining Light Awards 2023’’

Le journaliste d’investigation haïtien Milo Milfort est retenu parmi les 6 finalistes dans la catégorie des petits et moyens médias pour les ‘’Global Shining Light Awards 2023’’. Ce prix récompense le journalisme de surveillance dans les pays en développement ou transition, réalisé sous la menace ou dans des conditions périlleuses.


L’éditeur en chef de Enquet’Action, l’unique média d’enquête en Haïti est retenu comme finaliste pour son investigation journalistique réalisée sur les enlèvements en Haïti publiée chez Connectas. C’est l’association Global Investigative Journalism (GIJN), structure organisatrice du concours, qui en a fait l’annonce sur son site internet ce mardi. Ce prix international a attiré un nombre record de 419 candidatures provenant de 84 pays. Un jury composé de rédacteurs d’investigation chevronnés de cinq régions du monde a sélectionné le travail de Milo Milfort et celui de 11 autres journalistes de 11 pays dans deux catégories différentes.


« Cette enquête courageuse a mis en lumière un fléau méconnu qui menace désormais la nation la plus pauvre des Caraïbes : une épidémie d’enlèvements favorisée à la fois par une nouvelle économie de la rançon et par des stratégies policières impuissantes », rapporte le GIJN qui promeut le journalisme d’investigation de qualité.

L’enquête a révélé que le phénomène a alimenté une augmentation parallèle du trafic de drogue, d’armes et d’êtres humains, poursuit GIJN. « Malgré les risques importants de représailles ou d’enlèvement, le journaliste a dressé un tableau effrayant de cette menace incontestée en interrogeant des victimes, des experts en sécurité, des fonctionnaires et des organisations de défense des droits de l’homme ».


Un juré de la GSLA a fait remarquer : « J’ai trouvé cela plutôt surprenant, et très peu de travaux d’investigation sont réalisés en Haïti. Les images d’enlèvement de personnes sont étonnantes ».


Les candidatures retenues pour la catégorie des petits et moyens médias proviennent du Bangladesh, d’Haïti, d’Égypte, d’Afrique du Sud, de Colombie et de Macédoine du Nord. Notamment, plusieurs des finalistes choisis dans cette catégorie traitent des échecs de la justice pénale et de l’exploitation de la pandémie de COVID-19, et quelques-uns montraient comment les mesures de lutte contre le coronavirus servaient de couverture à des abus de pouvoir systémiques.


Dans une déclaration sur cette liste de finalistes, les jurés ont été frappés par « la profondeur, le courage et la qualité des reportages d’investigation réalisés par de petits médias opérant dans des environnements où la vie et la sécurité des journalistes sont menacées. Malgré les difficultés rencontrées sur de multiples fronts, ces organes de presse accomplissent un travail urgent et nécessaire. Ils dénoncent les violations des droits de l’homme, l’effondrement de l’État de droit et les systèmes corrompus qui mettent en péril la santé et le bien-être des citoyens.


L’aventure continue


Milo Milfort, multiprimé n’est pas à son coup d’essai. Le journaliste a au compteur plus d’une douzaine de prix, récompenses, reconnaissances et distinctions au niveau national et international. L’an dernier, il a remporté le prestigieux prix Philippe Chaffanjon du journalisme multimédia et une mention honorable du Prix latino-américain du journalisme d’investigation « ’Javier Valdez ».


Le prix « Global Shining Light » vise spécifiquement à récompenser les reportages d’investigation courageux et novateurs provenant des pays du Sud et des pays en transition. Dans cette optique, et compte tenu des plus de 400 candidatures, le jury de 2023 a choisi de mettre l’accent sur les reportages réalisés par des médias locaux et sur les reportages réalisés dans ces environnements de presse difficiles.


Tous les deux ans, le Réseau international de journalisme d’investigation organise le prix Global Shining Light : un prix unique qui récompense les investigations menées dans les conditions les plus difficiles, faites de menaces, de pressions et marquées par de multiples contraintes, dans les pays en développement ou en transition démocratique.


Cette année, la cérémonie de remise des prix aura lieu lors de la 12e Conférence mondiale sur le journalisme d’investigation (GIJC23), le plus grand rassemblement international de journalistes d’investigation et de données, qui se tiendra du 19 au 22 septembre à Göteborg, en Suède.


Jeff Mackenleny GARCON



Posts récents

Voir tout

À la une

bottom of page